•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'élection partielle dans Fort Whyte aura lieu le 4 septembre

Le candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, Brian Pallister

Le candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, Brian Pallister.

Radio-Canada

Le premier ministre Greg Selinger a annoncé vendredi la tenue d'une élection complémentaire le 4 septembre dans la circonscription de Fort Whyte, laissée vacante par la démission de Hugh McFadyen.

Les candidats ont jusqu'au 20 août pour se faire connaître, mais le Nouveau parti démocratique (NPD) au pouvoir et le Parti progressiste-conservateur (PC) ont déjà les leurs.

Vendredi, le NPD a confirmé la candidature de Brandy Schmidt, une employée de la division manitobaine de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Elle affrontera notamment le chef progressiste-conservateur Brian Pallister, qui lorgne le siège laissé vacant par son prédécesseur, M. McFadyen, depuis lundi.

Le nouveau chef progressiste-conservateur a par ailleurs fustigé le moment choisi par le gouvernement néo-démocrate pour annoncer des places de garderies dans la circonscription qu'il convoite.

Jeudi, la province a annoncé la création de 20 places de service de garde pour des enfants d'âge préscolaire et de 45 places pour des enfants d'âge scolaire dans le quartier Whyte Ridge de Winnipeg.

Selon M. Pallister, le Nouveau parti démocratique (NPD) au pouvoir « a attendu jusqu'au jour où il a choisi son candidat pour l'élection partielle qui s'en vient avant d'annoncer des places en service de garde à Fort Whyte ».

Le nouveau chef conservateur avance « qu'il est clair que la plus récente annonce constitue une nouvelle tentative d'acheter le vote des gens avec leur propre argent ».

Discussions à venir avec les travailleurs en service de garde

D'autre part, la province a annoncé la tenue de consultations sur la hausse des salaires des employés des services de garde de la province et l'instauration d'un régime de pension à l'échelle de la province.

L'objectif de ces consultations sera de permettre aux services de garde d'embaucher et de retenir les meilleurs professionnels du milieu, dit-elle.

La province rappelle que le financement des 65 nouvelles places s'ajoute aux 9,1 millions de dollars investis par le gouvernement pour créer 900 places cette année, et qu'elle fait partie du plan provincial de création de 6500 places avant la fin de 2013.

Manitoba

Politique