•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission du secrétaire-trésorier de la CAQ

François Legault et des candidats caquistes dans la région de Québec.

François Legault et des candidats caquistes dans la région de Québec.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le secrétaire-trésorier de la CAQ, Marc Deschamps, mis en cause dans le scandale immobilier du Faubourg Contrecoeur, a donné sa démission.

Il dit vendredi qu'il n'a rien à se reprocher, mais qu'il veut empêcher que ces allégations ne nourrissent les attaques des adversaires de la CAQ.

M. Deschamps a fait partie du comité qui a choisi l'entrepreneur controversé Catania pour le projet immobilier du Faubourg Contrecoeur, à l'époque où il occupait des fonctions officielles au sein d'Union Montréal, le parti du maire Gérald Tremblay.

Le chef de la CAQ, François Legault, estime que cette affaire ne devrait pas nuire à son image. « Il n'y a rien qui ne peut être dit contre la Coalition avenir Québec. La Coalition avenir Québec contrairement au Parti libéral, n'a pas fait de déjeuner avec la mafia. La Coalition avenir Québec, contrairement au Parti québécois, n'a pas un Manuel Dionne qui a été condamné par le DGE », dit-il.

Par ailleurs, Union Montréal maintient sa confiance en Marc Deschamps. Le parti municipal dit qu'au cours de la décennie pendant laquelle M. Deschamps a travaillé avec le parti, jamais il n'a fait l'objet de constats de quelque nature que ce soit de la part du Directeur général des élections.

Gaétan Barrette se compare à Léo Bureau-Blouin

Gaétan Barrette et Léo Bureau-Blouin, même combat? C'est ce qu'a laissé entendre vendredi M Barrette, le candidat de la CAQ dans la circonscription de Terrebonne.

C'est que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) poursuit le Dr Gaétan Barrette à titre de président de la Fédération des médecins spécialistes, parce qu'il ne s'est pas inscrit au registre des lobbyistes tout en s'adonnant à des activités de lobbying. M. Barrette reconnaît les faits reprochés, mais il entend plaider non coupable et contester la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme.

« C'est une loi stupide! »

— Une citation de  Gaétan Barrette

« Je n'ai pas le choix de parler au ministre. Il n'a pas le choix de me parler. Je ne suis pas un lobbyiste », dit M. Barrette. « Je ne suis pas dans des allégations de choses illégales, j'étais dans mon travail normal », ajoute-t-il.

M. Barrette a dit qu'il n'imiterait pas Marc Deschamps en démissionnant. Il affirme qu'il ne fait rien d'autre que ce que Léo Bureau-Blouin fait en contestant la loi 78.

« Dites à Léo Bureau-Blouin de démissionner! C'est la même affaire, je conteste une loi. »

— Une citation de  Gaétan Barrette

Le constat n'est pas de nature criminelle, confirme le DPCP. Il s'agit d'une infraction de nature pénale provinciale, au même titre qu'une infraction au Code de la route.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !