•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort subite du président du Ghana

Le président du Ghana, John Atta Mills
Le président du Ghana, John Atta Mills Photo: AFP / ISSOUF SANOGO
Radio-Canada

Le président de la République du Ghana, John Atta Mills, est mort subitement mardi, a annoncé son bureau, par voie de communiqué.

John Atta Mills, 68 ans, avait été admis dans un hôpital de la capitale Accra au cours des dernières heures après être tombé malade soudainement, affirme le communiqué officiel.

Le président Mills s'était rendu aux États-Unis en juin dernier pour des examens médicaux qualifiés d'examens de routine. Mais des rumeurs avaient circulé sur un cancer de la gorge.

L'homme politique ghanéen dirigeait le pays depuis 2009. Le Ghana, une ancienne colonie britannique, est considéré comme un modèle de démocratie en Afrique subsaharienne.

Il comptait briguer un deuxième mandat en décembre prochain.

Il s'était déjà porté candidat à la présidence en 2000 et 2004 après avoir été vice-président de 1997 à 2000.

Détenteur d'un doctorat en droit d'une université britannique, John Atta Mills surnommé « le Prof » avait fait ses classes auprès du charismatique Jerry Rawlings.

En 2009, il avait reçu à Accra Barack Obama pour sa première visite de président des États-Unis en Afrique subsaharienne.

On lui doit également une dizaine d'ouvrages spécialisés, notamment sur les impôts.

Selon la Constitution du pays, la présidence du pays doit être confiée au vice-président John Dramani Mahama, qui assurera l'intérim jusqu'aux élections présidentielles, qui doivent avoir lieu en décembre prochain.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

International