•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQO dit non à une conférence de la CLASSE

Radio-Canada

L'Université du Québec en Outaouais (UQO) refuse à l'association étudiante de l'établissement de louer un local afin de recevoir des représentants de la Coalition large de l'Association pour une solidarité étudiante, la CLASSE.

La CLASSE fait présentement une tournée de plusieurs régions du Québec. L'Association générale étudiante (AGE) de l'UQO voulait inviter les représentants de la CLASSE même si elle n'est pas affiliée à cette association.

L'UQO avait d'abord exigé que l'association embauche des agents de sécurité pour encadrer l'événement. Toutefois, la direction s'est ravisée lorsque l'identité des conférenciers a été dévoilée.

L'AGE dénonce cette décision de la direction. Son vice-président, Antonin Bouret, ne comprend pas pourquoi certains conférenciers sont acceptés et d'autres pas.

C'est un contrôle absurde de la part de l'Université. Ils jettent de l'huile sur un feu qui était pratiquement éteint.

Antonin Bouret, vice-président de l'Association générale des étudiants, UQO

Antonin Bouret ajoute qu'avec ce refus l'Université confirme que les tensions sont encore bien présentes.

Le porte-parole de l'établissement, Jean Boileau, a indiqué que la location d'un local a été refusée « pour des raisons de sécurité ». Il rappelle que l'université a été le théâtre d'événements violents et d'arrestations en avril dernier.

Pour sa part, la représentante de la CLASSE, Jeanne Reynolds, explique que l'association veut seulement discuter avec les étudiants et la population. « Notre tournée consiste simplement à aller distribuer des manifestes et à en discuter avec les gens », a-t-elle précisé. Elle ne comprend pas que l'UQO puisse faire un lien entre la tournée et les événements survenus au printemps.

L'Association générale étudiante espère que l'UQO revienne sur sa décision, mais étudie la possibilité de tenir l'événement ailleurs.

De son côté, l'Université d'Ottawa a accueilli la semaine dernière le coporte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, qui participait à une tournée sur le militantisme étudiant en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société