•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Adam_Van_Koeverden

Adam Van Koeverden

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le kayakiste Adam van Koeverden en sera à sa troisième participation aux Jeux olympiques. À Londres, il compte répéter son exploit des Jeux d'Athènes en 2004 et monter sur la première marche du podium.

Van Koeverden a déjà trois médailles olympiques à son palmarès. Sa meilleure compétition demeure celle d'Athènes, où il a remporté l'or au 1500 m et le bronze au 1000 m.

L'Ontarien est d'ailleurs champion du monde en titre au 1000 m, et il a confiance en ses chances pour les Jeux de Londres.

« Je sais que ma meilleure performance mérite une médaille. J'ai prouvé à plusieurs reprises que j'avais ma place sur le podium. Je n'ai qu'à faire la meilleure course possible pour être le premier à la ligne d'arrivée », explique le kayakiste.

Se concentrer sur ses objectifs

Van Koeverden n'y va pas de main morte pour se préparer aux compétitions mondiales. Il parcourt en moyenne 5000 kilomètres par année dans son kayak.

Il a récemment pris la décision d'aller s'entraîner de l'autre côté de l'Atlantique, en Europe, pour boucler sa préparation pour les Jeux.

« Je vais là-bas pour éviter les distractions, pour me concentrer seulement sur le kayak. Je vais mettre l'accent sur mon alimentation et dormir neuf heures par nuit. Ma vie va se limiter à mon bateau, mon lit et ma table de cuisine. Mes loisirs, eux, se tiendront entre le café et la lecture. »

À Londres, Van Koeverden n'aura qu'une seule épreuve sur laquelle se concentrer... le 1000 m.

Même s'il détient le titre de champion dans la discipline, il ne tient rien pour acquis.

« Tous les athlètes changent et moi aussi je change. J'ai hâte de pouvoir prouver que je suis un meilleur athlète et je ne peux le faire qu'en battant tout le monde. »

(D'après un reportage de Jean-François Poudrier)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !