•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Centrale au gaz de Mississauga : Apparence de conflit d'intérêts

    machinerie

    Le 25 octobre, près de trois semaines après la fin de la campagne électorale, la machinerie arrivait toujours sur le chantier.

    Photo : Parti progressiste-conservateur de l'Ontario

    Radio-Canada

    Radio-Canada a appris que certaines des compagnies qui viennent d'être dédommagées par le gouvernement pour l'annulation de la construction de la centrale au gaz de Mississauga sont des donateurs réguliers à la caisse électorale du Parti libéral.

    La province a versé 180 millions de dollars pour rupture de contrat, après avoir annulé abruptement la construction de la centrale, en pleine campagne électorale en septembre 2011.

    L'argent est arrivé à point pour deux de ces compagnies, qui vivaient de sérieuses difficultés financières.

    Eastern Power et Greenfield South n'arrivaient pas à trouver de bâilleurs de fonds, malgré un contrat de 20 ans avec le gouvernement de l'Ontario pour l'approvisionnement en électricité.

    En 2010, la firme Morgan Stanley leur a refusé un prêt de 335 millions.

    Des documents obtenus par Radio-Canada démontrent que les financiers avaient plusieurs inquiétudes, dont :

    • L'inexpérience des compagnies dans la construction d'une telle centrale
    • Un niveau d'endettement trop élevé
    • Le manque de liquidités et de réserves
    Eastern Power et Greenfield South ont d'ailleurs été incapables de construire la centrale au gaz de Mississauga dans les délais prescrits.

    La date d'échéance a été reportée cinq fois en sept ans.

    Il s'agit de deux petites entreprises, gérées par des frères, Hubert et Gregory Vogt. Ils sont à la fois président, trésorier et secrétaire des conseils d'administration, avec quelques partenaires supplémentaires.

    L'Office de l'électricité de l'Ontario a également versé 10 millions de dollars à Eastern afin de l'inciter à mettre fin à la construction de la centrale et à négocier un dédommagement.

    Contributions à la caisse électorale

    De plus, deux des compagnies qui bénéficieront du dédommagement de la province sont des donateurs réguliers à la caisse électorale du Parti libéral de l'Ontario.

    Eastern Power, et son sous-traitant, Aberlici Construction ont donné, ensemble, près de 20 000 dollars en cinq ans au Parti libéral de Dalton McGuinty.

    • 3000 dollars en 2007
    • 4000 dollars en 2008
    • 9000 dollars en 2009
    • 3000 dollars en 2010
    En 2009, Eastern Power et Aberlici Construction ont fait don de 9000 dollars aux libéraux lors de l'élection partielle de Haliburton-Kawartha Lakes-Brock.

    Cette élection a permis aux libéraux de défaire un adversaire de taille, le chef conservateur John Tory, ce qui a précipité sa retraite de la vie politique.

    Les partis d'opposition crient au scandale

    Les partis d'opposition réclament une enquête du vérificateur-général pour faire la lumière sur l'annulation de la centrale au gaz de Mississauga.« Nous n'avons pas assez de documents pour comprendre le contrat et la relation entre le gouvernement de l'Ontario et Eastern Power », estime le député néo-démocrate, Peter Tabuns.

    Le député conservateur Vic Fedeli remarque que les libéraux semblent être en train de récompenser des amis pour services rendus. Selon lui, il y a apparence de conflit d'intérêts.

    L'équipement et les actifs de Greenfield South sont gelés.

    L'équipement et les actifs de Greenfield South sont gelés.

    Photo : Radio-Canada/Mark Chambers

    Le ministre de l'Énergie, Chris Bentley, assure qu'il n'était pas au courant que les bénéficiaires du dédommagement étaient des donateurs du parti libéral. Il refuse cependant de commenter davantage.

    Un nouveau contrat près de Sarnia

    Non seulement ces compagnies reçoivent-elles maintenant des millions de dollars en rupture de contrat, mais elles ont également été choisies pour construire une nouvelle centrale au gaz dans la région de Sarnia.

    Eastern Power garde aussi le terrain de Mississauga et le gouvernement lui fait aussi presque don du nouveau site de Sarnia.

    La compagnie n'aura qu'à payer un demi-million de dollars pour acquérir une parcelle de terre de 12 acres.

    Le député du NPD Peter Tabuns pense que le gouvernement aurait dû arrêter de faire affaire avec ces entreprises. « Si le marché n'a pas confiance, est-ce que le gouvernement de l'Ontario devrait avoir confiance », s'interroge-t-il.

    Le ministre de l'Énergie, Chris Bentley, explique qu'il devait respecter le contrat signé avec les deux compagnies. Le gouvernement l'a donc transféré.

    Ontario

    Énergies renouvelables