•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dopage, impensable pour Wiggins

wigginsbradley
Bradley Wiggins dans le contre la montre Photo: AFP / PASCAL PAVANI
Radio-Canada

« Je ne me doperai jamais, car je perdrais tout. » Bradley Wiggins a voulu mettre sa situation concernant le dopage au clair vendredi.

Le maillot jaune du Tour de France s'est exprimé dans une tribune libre du quotidien The Guardian, après la 12e étape.

« Si je prenais des produits dopants, je risquerais de perdre ma réputation, mes revenus, mon mariage, ma famille, ma maison, mes titres. »

Le coureur de 32 ans a tenu à écrire le fond de sa pensée après avoir dû se défendre plus tôt cette semaine de doutes de dopage envers lui et son équipe Sky.

« Il y a eu une ou deux questions posées sur le dopage cette semaine et je ne pense pas avoir donné une réponse complète. Je comprends pourquoi on me pose ces questions étant donné l'histoire récente de ce sport, mais cela m'agace toujours autant.

« C'est difficile de savoir quoi dire une demi-heure après avoir terminé une des étapes les plus difficiles que vous ayez disputées, quand vous êtes épuisé, continue le coureur. Ces insinuations me mettent en colère. »

Wiggins est détenteur du maillot jaune depuis la septième étape du Tour. Il a maintenu son avance de 2 min 5 s sur son coéquipier Christopher Froome après l'étape de vendredi.

« La culture cycliste n'est pas la même en Grande-Bretagne, où le dopage n'est moralement pas acceptable, poursuit Wiggins. L'attitude à l'égard du dopage au Royaume-Uni n'est pas la même qu'en Italie ou en France, où un coureur comme Richard Virenque peut se doper, être pris, être interdit, revenir et être un héros national. »

Wiggins a remporté six médailles, dont trois d'or, à ses trois participations aux Olympiques. Il ira aux Jeux de Londres après le Tour de France.

« Je ne veux pas perdre tout ce que j'ai gagné dans ma vie, conclut-il. Je cours parce que j'adore le faire. Ce que j'aime est faire de mon mieux et travailler fort. Si j'avais l'impression d'avoir besoin de produits dopants, j'arrêterais la compétition immédiatement. »

Cyclisme

Sports