•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit 12 millions dans la future gare fluviale de Lévis

Le député libéral Gilles Lehouillier

Le député libéral Gilles Lehouillier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député libéral de Lévis, Gilles Lehouillier, confirme que Québec investira 12 millions de dollars pour la construction d'une nouvelle gare fluviale à Lévis.

La capacité d'accueil de la gare fluviale va passer de 350 à 650 passagers. Des stationnements et des postes de péage seront ajoutés. L'accès piétonnier sera facilité. Une plate-forme sera aussi aménagée au deuxième étage pour la tenue d'événements spéciaux.

Une fois complétée, la nouvelle gare fluviale accueillera les bureaux de la direction de la traverse Québec-Lévis présentement situés à Québec.

La nouvelle était connue, mais Gilles Lehouillier tenait à la confirmer. Il a nié qu'il faisait cette annonce pour en tirer profit advenant une élection provinciale en septembre. « Une chose est sûre, c'est que je veux m'assurer que peu importe le scénario qui va arriver, qu'il y ait une élection bientôt, dans deux ou trois mois, je veux qu'on rende irréversible l'aménagement du secteur de la traverse », a-t-il dit.

Le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec, Georges Farrah, promet que la nouvelle gare fluviale sera prête à l'automne 2014.

Il était visiblement mal à l'aise de ne pas pouvoir remettre aux journalistes un croquis de ce que sera la nouvelle gare. « On est en attente d'esquisses préliminaires. Lorsqu'on aura un concept beaucoup plus définitif, c'est avec plaisir qu'on pourra vous le faire connaître. Évidemment, on aurait voulu vous le montrer aujourd'hui », a-t-il affirmé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !