•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. a perdu son studio Rockstar Vancouver par manque de vision, croit un candidat NPD

Création de jeux vidéos
Radio-Canada

La question de l'intégration dans le domaine du jeu vidéo aurait motivé la décision de la société Rockstar Games de déplacer ses 35 employés de Vancouver vers une nouvelle installation à Oakville en Ontario, croit l'entrepreneur et candidat du Nouveau parti démocratique de la Colombie-Britannique (NPD), Matthew Toner.

Rockstar Games compte à son actif le développement de titres populaires comme Max Payne 3.

Dans un communiqué diffusé lundi, la société explique que son choix est motivé par des raisons logistiques, mais aussi économiques puisque l'Ontario lui offre des avantages fiscaux intéressants.

Toutefois, le président d'une firme de Vancouver qui développe des jeux et d'autres produits de divertissement estime qu'il y a d'autres éléments qui ont convaincu Rockstar Games.

« C'est plus que les avantages fiscaux, ils regardent l'intégration de l'écosystème là-bas [à Toronto] », affirme Matthew Toner, président de Zeroes 2 Heroes Media.

Selon M. Toner, le studio Rockstar Vancouver disparaît parce que la ville, contrairement à Toronto ou Montréal, n'offre pas cette présence au même endroit, d'écoles de formation, de regroupement de joueurs de l'industrie, de foisonnement d'idées et d'avantages fiscaux.

« Nous n'avons pas de plan de match, pourquoi? Il n'y a pas de bonne raison », tranche l'aspirant politicien, ajoutant qu'il faut quelqu'un qui connaît bien le milieu pour développer des solutions.

L'entrepreneur aspire à un siège législatif à la prochaine élection provinciale, sous la bannière du NPD.

Colombie-Britannique et Yukon

Économie