•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une marche pour soulever la question des femmes disparues ou assassinées

Une cérémonie du calumet s'est tenue à La Fourchek mercredi, suivie d'une marche.

Une cérémonie du calumet s'est tenue à La Fourchek mercredi, suivie d'une marche.

Photo : Karine Morin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 200 personnes se sont rassemblées mercredi à Winnipeg afin de participer à une manifestation visant à soulever le problème des femmes autochtones assassinées ou portées disparues.

L'Assemblée des chefs du Manitoba est ainsi passée à la vitesse supérieure dans sa campagne nationale alors que la date de l'ultimatum lancé au gouvernement Harper a expiré mardi.

À la fin de juin, l'Assemblée réclamait au fédéral la tenue d'une commission d'enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou portées disparues. Les chefs avaient donné au gouvernement jusqu'au 10 juin pour leur répondre avant de déclencher une campagne nationale pour exiger une telle enquête.

Avant la marche, une cérémonie du calumet s'est tenue à la Fourche, à laquelle a assisté la députée fédérale néo-démocrate de Churchill, Niki Ashton. Elle estime qu'une enquête nationale est la seule solution pour améliorer le sort des femmes autochtones.

Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak, promet d'aborder la question la semaine prochaine lors d'une rencontre nationale des chefs.

Le 27 juin dernier, des centaines de personnes avaient déjà répondu à l'appel des chefs autochtones manitobains et avaient participé à une cérémonie en mémoire des femmes assassinées ou disparues dans la province.

Une nouvelle manifestation est prévue samedi à Winnipeg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !