•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Funérailles » de la preuve scientifique à Ottawa

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les scientifiques ont manifesté par centaines à Ottawa

Les scientifiques ont manifesté par centaines à Ottawa

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des chercheurs de partout au pays se sont réunis à Ottawa afin de manifester leur opposition aux compressions infligées à la recherche scientifique par le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

À l'appel du Conseil des Canadiens, les scientifiques ont organisé un cortège funèbre pour dénoncer ce qu'ils qualifient de « mort de la preuve scientifique ». Vêtus de sarraus blancs et portant un cercueil, ils sont partis du Centre des congrès pour se rendre à la colline du Parlement.

L'organisme estime que la preuve scientifique a été réduite au silence alors qu'elle devrait jouer un rôle crucial dans la prise de décision par les dirigeants du pays.

Sans preuve scientifique, on vit dans un conte de fées. C'est correct pour les enfants, mais pas pour les adultes.

Un professeur de l'Université Simon Fraser

Les scientifiques croient que les compressions d'Ottawa dans les programmes de recherche et la réglementation sont destinées à nier des évidences scientifiques et à servir les intérêts des grandes entreprises. Ils déplorent notamment les coupes à Pêches et Océans Canada, à Environnement Canada, au Conseil national de recherches Canada et à Statistique Canada.

De son côté, le gouvernement conservateur soutient ne pas avoir laissé tomber les scientifiques. Il explique qu'il souhaite recentrer la recherche sur des objectifs économiquement rentables.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !