•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cerveau entre le désir et l'amour

Un couple

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

La médecine sait depuis des dizaines d'années que le sentiment amoureux siège dans le cerveau et non dans le coeur, mais l'endroit exact restait toujours un mystère.

Une équipe internationale à laquelle a participé Jim Pfaus, professeur de psychologie à l'Université Concordia, a établi une première cartographie cérébrale des sentiments amoureux et du désir. Leur travail montre, entre autres, que l'amour et le désir sont intimement liés.

Personne n'avait encore rapproché ces deux sentiments pour observer leur profil d'activation dans le cerveau.

Nous ne savions pas à quoi nous attendre puisque les sentiments auraient très bien pu être complètement distincts.

Pr Jim Pfaus

Or, il s'avère que l'amour et le désir activent des zones précises mais apparentées du cerveau.

Pour l'établir, le chercheur et des collègues américains et suisses ont analysé les résultats de 20 études consacrées à l'activité cérébrale observée chez des sujets auxquels on avait présenté des images érotiques ou des photos de leur partenaire.

C'est en compilant ces informations que les chercheurs ont pu dresser la carte des circuits du sentiment amoureux et du désir dans le cerveau.

Ils ont ainsi pu identifier deux structures cérébrales (l'insula et le striatum) qui permettent de suivre la transformation du désir sexuel en sentiment amoureux. L'insula est une zone du cortex cérébral repliée dans les profondeurs d'une région située entre les lobes temporal et frontal, alors que le striatum siège à proximité, dans le prosencéphale.

Les auteurs de ces travaux publiés dans le Journal of Sexual Medicine expliquent que l'amour et le désir sexuel activent différentes zones du striatum. Ainsi, la région touchée par le désir sexuel est généralement stimulée par des éléments agréables, comme l'acte sexuel et la nourriture. De son côté, celle qui est activée par le sentiment amoureux déclenche un processus de conditionnement qui confère une valeur propre aux stimuli qui procurent récompense ou plaisir.

En d'autres mots, lorsque le désir sexuel se transforme en sentiment amoureux, ces éléments sont traités dans une partie différente du striatum.

Cette zone du striatum correspond aussi à la partie du cerveau qui déclenche l'accoutumance aux drogues.

Le sentiment amoureux est une habitude qui dérive du désir sexuel à mesure que celui-ci est récompensé. Il opère de la même manière dans le cerveau que la toxicomanie.

Pr Jim Pfaus

Le Pr Pfaus estime que le sentiment amoureux peut être une habitude, mais qu'il n'est pas mauvais en soi. Dans le cerveau, l'amour active différentes voies qui exercent un effet déterminant sur la monogamie et l'attachement.

Alors que le désir sexuel a un objectif bien précis, l'amour est plus abstrait et plus complexe, et il est donc moins tributaire de la présence physique de l'autre.

Pr Pfaus

Certaines zones cérébrales sont donc moins actives lorsqu'une personne éprouve un sentiment amoureux que lorsqu'elle ressent du désir.

Science