•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'amour du français passe par des camps préscolaires en Saskatchewan

Des jeux pour enfants dans un parc de Gatineau.

Des jeux pour enfants dans un parc de Gatineau.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un camp préscolaire francophone a ouvert ses portes lundi à Bellevue dans le but de renforcer chez les enfants de trois à cinq ans un sentiment d'appartenance à la communauté fransaskoise.

L'initiative, menée par l'Association des parents fransaskois et des Centres d'appui à la famille et à l'enfance, a accueilli lundi matin quatre enfants qui ont pu apprendre l'amour de la langue française par les jeux.

« C'est important que les enfants soient fiers d'être Fransaskois », déclare Joanne Rebut, la mère d'un des enfants.

Le camp, qui se déroule du 9 au 13 juillet, est également conçu pour faciliter l'entrée des enfants dans les écoles francophones de la province.

Il reste ouvert aux petits des parents francophones ou bilingues.

« Les jeunes enfants de trois ou quatre ans sont comme des éponges. Ils ne sont pas gênés et n'ont pas de préjugés », explique Jeff Soucy, un enseignant en immersion française au Walter Murray Collegiate Institute de Saskatoon.

D'autres camps francophones sont prévus à Saskatoon, Lloydminster et Gravelbourg.

Par contre, celui du 16 au 20 juillet dans le village de Vonda a été annulé en raison d'un manque de participants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !