•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réparer les os longs sans greffe

Un humérus cassé

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle technique qui permet de faire croître du tissu osseux sur une fracture d'un os long a été mise au point par des chercheurs australiens et allemands.

Actuellement, la greffe d'os est le protocole de référence pour réparer des cassures de plus de 1 cm dans des os longs porteurs. Il existe toutefois deux problèmes à cette méthode :

  • le tissu n'est pas toujours disponible sur-le-champ;
  • le greffon ne s'intègre pas toujours bien dans son nouvel emplacement.

Le Dr Johannes Reichert, de la Queensland University of Technology, et ses collègues ont testé leur nouveau procédé de réparation chez un mouton avec un tibia cassé en utilisant une matrice de plastique biodégradable et du phosphate de calcium.

Ce moule a été associé à des cellules souches issues de la moelle osseuse, qui peuvent se transformer en cellules osseuses, ou à une protéine humaine de réparation de l'os appelée rhBMP-7.

Le modèle avec rhBMP-7 s'est révélé meilleur pour la reconstruction de l'os que celui avec les cellules souches. Après 3 à 12 mois, l'os qui s'était développé était plus abondant et plus solide qu'à l'aide de la greffe.

D'autres tests menés sur des gros animaux laissent à penser que cette façon de procéder pourrait bientôt être testée chez l'humain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !