•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé des chevaux du Stampede surveillée de près par un vétérinaire de Calgary

Course de chariots au Stampede

Course de chariots au Stampede (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

L'Université de Calgary travaille en collaboration avec le Stampede de Calgary pour mener des tests sur la santé et la sécurité des chevaux lors des courses de chariots.

Depuis quelques mois, le vétérinaire de l'Université de Calgary Renaud Léguillette, place des appareils Bluetooth sur près d'une centaine de chevaux afin d'analyser leur rythme cardiaque et déceler les irrégularités, à l'aide d'un ordinateur. Il compare en temps réel les battements de coeur de l'animal enregistrés avant et après la course.

Stampede de CalgaryAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le vétérinaire de l'Université de Calgary installe un Bluetooth sur les chevaux pour évaluer leurs battements de coeur durant les courses du Stampede.

M. Léguillette effectue aussi des prises de sang auprès des 90 chevaux à l'étude. En cas d'anomalie, le vétérinaire affirme qu'il est possible de demander aux organisateurs de retirer un cheval des prochaines courses.

« Pour l'instant, celles [les anomalies] qu'on a vues n'étaient pas vraiment dangereuses ou inquiétantes », affirme M. Léguillette.

Il ajoute que l'accélération cardiaque peut être fatale pour les chevaux, d'où l'importance d'effectuer tous ces tests.

Le coeur des chevaux peut battre jusqu'à six fois plus vite, lors d'une course. Au moins quatre chevaux sont morts de problèmes cardiaques durant les festivités du Stampede, depuis 1986.

L'organisation du Stampede de Calgary espère que l'étude révélera que les chevaux sont en bonne condition et que leur sécurité n'est pas menacée. Elle souligne qu'en cas de problème, les changements nécessaires seront apportés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Société