•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La neuro-imagerie permettrait une détection précoce de l'autisme

Un bébé / © Maria Pavlova, iStockphoto
Un bébé / © Maria Pavlova, iStockphoto Photo: Maria Pavlova, iStockphoto

Selon une nouvelle étude, on pourrait observer dès l'âge de six mois des différences importantes dans le développement cérébral de nourrissons qui présentent un risque élevé d'autisme et seront atteints de ce trouble du développement.

Les constatations publiées dans l'American Journal of Psychiatry révèlent que le développement cérébral anormal est décelable durant la première année d'un nourrisson, soit avant l'apparition de symptômes d'autisme.

L'autisme est généralement diagnostiqué vers l'âge de deux ou trois ans.

La possibilité de poser un diagnostic précoce est déterminante pour les chercheurs, puisqu'elle permet une intervention rapide permettant d'atténuer les problèmes de communication, d'interaction sociale et de comportement des autistes.

« Notre équipe internationale de chercheurs a pu détecter, dès l'âge de six mois, des différences dans le câblage du cerveau chez des enfants plus tard atteints d'autisme. La différence entre des nourrissons présentant un risque élevé, qui sont ensuite devenus autistes, et d'autres, qui ne le sont pas devenus, résidait dans l'organisation de la substance blanche - ces faisceaux de fibres qui relient des régions du cerveau », a expliqué Alan Evans, chercheur et professeur à l'Institut et hôpital neurologiques de l'Université McGill à Montréal.

Les chercheurs ont suivi 92 nourrissons de six mois à deux ans qui avaient tous une soeur ou un frère aîné atteint d'autisme, présentant donc un risque élevé d'être atteints eux aussi.

Chaque nourrisson a passé un type spécial d'examen par imagerie par résonance magnétique (IRM) à six mois, ainsi qu'une évaluation comportementale à 24 mois. La plupart ont aussi passé des examens additionnels de neuro-imagerie à 12 ou à 24 mois, ou aux deux âges.

À 24 mois, 30 % des nourrissons participant à l'étude ont reçu un diagnostic d'autisme. L'organisation de la substance blanche dans 12 des 15 cas examinés différait considérablement chez les nourrissons devenus autistes et ceux qui ne le sont pas devenus.

L'étude caractérise les changements dynamiques du cerveau et du comportement liés à l'âge qui sont typiques de l'autisme, des connaissances essentielles à la création de ressources d'aide aux enfants autistes et à leurs proches.

Santé