•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis de Belleval met un terme à sa bataille judiciaire

Denis de Belleval

Denis de Belleval

Radio-Canada

Les opposants à l'entente sur la gestion de l'amphithéâtre ne porteront pas le jugement en appel. Denis de Belleval et Alain Miville de Chêne mettent un terme à leur contestation judiciaire de l'entente sur la gestion de l'amphithéâtre intervenue entre la Ville et Québecor.

L'ancien directeur général de la Ville de Québec, Denis de Belleval, dit ne pas regretter d'avoir alerté la population, mais il croit inutile de poursuivre son combat devant les tribunaux.

On pense que ce n'est pas dans l'intérêt public de continuer, compte tenu qu'un éventuel jugement qui nous serait favorable, ce qui n'est pas certain évidemment, arriverait dans quelques années et qu'au fond, ce serait purement académique. Et aussi, je pense qu'on aurait l'air de s'acharner peut-être d'une façon intempestive sur le dossier.

Denis de Belleval

Selon lui, une partie importante de la population comprend bien les enjeux liés au projet d'amphithéâtre. « Comment ça se fait qu'une Ville aussi endettée et taxée que Québec et qu'une province aussi endettée et taxée que la province de Québec donnent des subventions à des millionnaires du sport? Vraiment, il y a beaucoup de gens qui comprennent que ça n'a pas de bon sens », a-t-il fait valoir.

De son côté, Alain Miville de Chêne dit avoir fait son devoir de citoyen. « On a trouvé que ça n'avait pas de bon sens que personne ne s'y oppose. On a vu qu'il y avait des bases raisonnables pour s'y opposer et c'est ce qu'on a fait. On est allé jusqu'au bout, jusqu'au procès, et je pense qu'on a fait un très bon travail. C'est la fin et un moment donné, il faut arrêter. »

Denis de Belleval et Alain Miville de Chêne ont contesté la validité de la loi 204 en cour supérieure, mais ils ont perdu leur cause. Le jeudi 14 juin, la cour a tranché : la loi 204 sur l'amphithéâtre de Québec est valide et la procédure suivie par la Ville dans tout le dossier de l'amphithéâtre est légale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Justice et faits divers