•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

RIM éliminera au moins un emploi sur huit

Téléphones BlackBerry

(archives)

Photo : AFP / Damien Meyer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Research in Motion (RIM), le fabricant du téléphone intelligent BlackBerry, devrait finalement éliminer 2000 à 3000 emplois cette année, dans le but de réduire ses coûts de fonctionnement.

D'après le Wall Street Journal, RIM aurait déjà commencé à mettre à pied de petits groupes d'employés depuis quelques semaines.

L'entreprise compte diminuer ses dépenses de 1 milliard de dollars, des réductions qui proviendraient à 30 % de postes supprimés. RIM avait déjà éliminé 2000 emplois en juillet 2011.

Le fabricant du BlackBerry emploie près de 16 500 personnes, dont une multitude au Canada, entre autres à son siège social ontarien de Waterloo.

Après l'annonce de cette nouvelle dans les médias, les actions de la compagnie étaient en baisse mercredi. À la fermeture des marchés, l'action de RIM valait 10,49 $, en baisse de 47 ¢, ou 4,29 %, à la Bourse de Toronto.

Cette semaine, RIM avait aussi annoncé que Celestica, un fournisseur, cesserait dans les trois à six mois la fabrication de BlackBerry, la compagnie désirant diminuer sa chaîne d'approvisionnement.

Depuis un an, l'action de la compagnie a chuté de près de 60 %. L'entreprise compte maintenant sur son nouveau système d'exploitation BlackBerry 10, qui sera mis en vente en cours d'année sous la forme de nouveaux téléphones, pour reprendre des parts de marché à Apple et Google, qui exploitent respectivement le iPhone et le système Android.

Avec les informations de Bloomberg, et Wall Street Journal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !