•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La troisième adolescente recherchée pour traite de personnes à Ottawa est arrêtée

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une troisième adolescente est accusée dans une affaire de traite de personnes à Ottawa. La jeune femme de 16 ans, qui était activement recherchée par la police, a été arrêtée jeudi soir dans le secteur de Hull à Gatineau.

L'adolescente est accusée de traite de personnes, de proxénétisme, de séquestration, de vol, de voies de fait et de profération de menaces. Elle a comparu, vendredi après-midi, au palais de justice d'Ottawa.

L'avocat de la jeune femme, Me Nicholas St-Pierre, explique que sa cliente est ébranlée.

Elle comprend l'ampleur des allégations qui sont faites contre elle. Elle doit rester détenue pour un moment alors c'est très difficile pour elle.

Me Nicholas St-Pierre, avocat de l'adolescente

Après un mois d'enquête, la police d'Ottawa avait porté des accusations lundi contre deux autres adolescentes dans cette affaire. Les jeunes femmes de 15 ans doivent répondre aux mêmes chefs d'accusation auxquels s'ajoutent des accusations d'agression sexuelle et d'enlèvement.

Selon la police, à trois reprises, les 8 et 9 juin derniers, des victimes âgées de 13 à 17 ans auraient été enlevées puis amenées de force à une résidence du chemin Walkley à Ottawa. Elles auraient ensuite été battues puis conduites dans d'autres endroits de la ville à des fins de prostitution avec des adultes.

Les victimes auraient été trouvées par le biais des médias sociaux.

L'identité des accusées n'a pas été dévoilée puisqu'il s'agit de mineures.

Des rencontres sont organisées dans le quartier où se sont déroulés les événements, près du chemin Walkley, pour rassurer les citoyens qui sont ébranlés par cette affaire.

Au Canada, une dizaine de personnes ont été accusées à ce jour pour traite de personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !