•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Espoirs suscités par les vestiges d'un aéronef au fond du Saint-Laurent

Fleuve Saint-Laurent
Fleuve Saint-Laurent
Radio-Canada

Les archéologues subaquatiques pourront tenter de récupérer des artefacts provenant de l'avion américain de la Deuxième Guerre mondiale découvert en 2009 dans le Saint-Laurent, au large du village de Longue Pointe-de-Mingan.

Plusieurs années après la découverte de l'aéronef Catalina, le gouvernement américain a obtenu toutes les autorisations pour que les plongeurs subaquatiques puissent descendre sur l'épave américaine située en territoire canadien. L'annonce a été faite jeudi après-midi à Québec.

L'avion de la U.S. Air Force s'était perdu en mer en 1942. Le muséologue André Kirouac, spécialisé en histoire maritime et navale et directeur du Musée naval de Québec, mentionne que la découverte suscite beaucoup d'intérêt. « L'aéronef, c'est une chose. Pour un musée, les objets, c'est toujours important. L'idée, c'est peut-être encore là de sortir quelques objets, on verra, et de savoir que c'est un site de la sépulture d'aviateurs américains. Donc, il y a un caractère sacré à cet endroit-là. Il faut voir le Catalina comme un lieu de sépulture avant tout et ensuite on pourra parler de muséologie », dit-il.

Trois Américains pourraient avoir été dans l'aéronef au moment où il s'est abîmé dans le fleuve Saint-Laurent.

Arts