•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La médaille du Jubilé de diamant pour l'ancien ministre et lieutenant-gouverneur Gilles Lamontagne

L'hommage rendu à Gilles Lamontagne, cet ancien maire de Québec et ancien ministre canadien de la Défense, entre autres, a eu lieu à la base militaire de Valcartier samedi.

L'hommage rendu à Gilles Lamontagne, cet ancien maire de Québec et ancien ministre canadien de la Défense entre autres, a eu lieu à la base militaire de Valcartier samedi.

Radio-Canada

L'ancien maire de Québec et ancien ministre de la Défense sous Pierre Elliott Trudeau, Gilles Lamontagne, a reçu samedi la médaille du Jubilé de diamant.

L'hommage a été rendu à la base militaire de Valcartier, en présence du ministre canadien des Anciens Combattants, Steven Blaney, de militaires et de leur famille.

Gilles Lamontagne, aujourd'hui âgé de 93 ans, a servi dans l'armée canadienne, lors de la Deuxième Guerre mondiale. Au cours de sa mission, l'avion qu'il pilotait a été abattu au-dessus des Pays-Bas.

Relatant quelques-uns de ses faits d'armes, le ministre Steven Blaney l'a présenté comme un véritable survivant.

Gilles Lamontagne avait été envoyé dans un camp de prisonniers militaire allemand. Il a aussi dû participer à une des nombreuses « marches de la mort » alors que les Allemands tentaient de transférer leurs prisonniers militaires et civils d'un camp à l'autre pendant les dernières semaines du conflit. Il a connu des conditions de détention difficiles.

Outre sa carrière militaire, il a aussi été lieutenant-gouverneur du Québec, et maire de la Ville de Québec pendant 12 ans.

« C'est quelqu'un qui a été l'ami de Pierre-Elliot Trudeau et de René Lévesque. Cela vous dit la grandeur de l'homme », a mentionné le ministre des Anciens Combattants.

Steven Blaney a aussi mentionné que Gilles Lamontagne demeure près des militaires et s'offre encore pour aider des vétérans pour surmonter des passages difficiles au retour des missions.

« Le seul défaut que je lui ai trouvé c'est qu'il est libéral », a lâché avec humour Steven Blaney.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique