•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary : un imam banni d'Allemagne est l'invité d'une conférence sur l'Islam au Canada

Le conseil des musulmans de Calgary

Le conseil des musulmans de Calgary

Photo : Muslisms of Calgary

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des invités aux propos controversés prendront la parole lors d'une conférence sur l'intégration de l'Islam au Canada, dans le cadre du conseil des musulmans de Calgary du 29 juin.

Le conférencier principal et islamiste canadien, Bilal Philips, alimente la controverse parce qu'il a été banni d'Allemagne en 2011 pour ses prises de position, y compris en faveur de la peine de mort pour les actes homosexuels avérés.

D'autres conférenciers comme le docteur Shaykh Hatem Alhaj, qui avait rédigé un article délicat sur l'excision, seront présents. Ce docteur avait précisé qu'il n'était pas en faveur d'une excision totale, mais d'une pratique qu'il estimait moins draconienne.

La conférence The Power of Unity : Islam in a Multicultural Canada (le pouvoir de l'unité: l'Islam dans un Canada multiculturel) est organisée pour célébrer les 50 ans de l'Islam à Calgary.

Les principaux sujets qui y seront abordés sont l'influence de la politique nationale et internationale sur la population musulmane, la présence des médias nord-américains dans les pays musulmans et l'usage de ressources financières pour améliorer le statut des musulmans dans le monde, a confirmé le président du comité de la conférence, Nagah Hage, par voie de communiqué.

Les autorités policières de Calgary croient que la conférence se déroulera dans le calme et le respect des idées et de la loi.

« Nous sommes conscients de la nature controversée du passé de certains conférenciers, mais, connaissant les organisateurs et ayant une bonne relation avec eux et connaissant la majorité des musulmans de la communauté, nous ne sommes pas inquiets », a affirmé Bill Dogg, policier à Calgary.

Les organisateurs de la conférence n'ont pu être interviewés par Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !