•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuite de pétrole : Redford rassure les citoyens, Greenpeace déplore les dégâts

Le lac Gleniffer

Le lac Gleniffer, près du barrage Dickson qui régule l'eau qui se déverse dans la rivière Red Deer

Photo : Carla Beynon/CBC

Radio-Canada
Mis à jour le 

La première ministre Alison Redford a affirmé que le l'Alberta a un réseau de pipelines et un système de réglementation modèles, au niveau international, vendredi à Innisfail, alors que des équipes d'intervention d'urgence travaillent toujours à contenir la fuite de pétrole à Sundre.

Entre 1000 à 3000 barils de pétrole se sont déversés dans le ruisseau Jackson Creek, tributaire de la rivière Red Deer qui traverse en aval la ville du même nom.

Des équipes d'urgence ont été déployées pour nettoyer le pétrole brut qui a coulé dans le ruisseau.

Des travailleurs de Sundre Petroleum auraient averti le centre de contrôle de la pétrolière Plains Midstream Canada, jeudi vers 20 h 40, après qu'ils eurent remarqué la fuite.

Certains résidents craignent pour leur eau potable

« Je sais qu'on a besoin du pétrole, mais à quel prix ? », a demandé Chris Huhn, un résident de la région. « C'est l'eau que nous buvons dans la ville de Red Deer et elle est en jeu. »

L'organisme Greepeace a également déploré la fuite de pétrole.

« Une fois de plus, une fuite majeure est ignorée par une compagnie pétrolière, cette fois le pétrole circule dans un important cours d'eau », a affirmé un porte-parole de Greenpeace, Mike Hudema, par voie de communiqué. « Il est nécessaire de revoir la sécurité des pipelines, plus spécifiquement les nouveaux pipelines qui transportent encore plus de substances corrosives. »

L'opposition provinciale Wildrose a quant à elle critiqué le gouvernement de ne pas avoir d'agents présents pour s'assurer de la bonne conduite de l'opération.

Alison Redford a affirmé qu'elle s'attend à ce que tous les règlements soient respectés pour régler cette situation.

Mesures prises

Les opérations pétrolières de Plains Midstream ont été interrompues et des valves ont été fermées pour isoler la région entourant les pipelines.

La compagnie affirme que le pétrole brut léger déversé a une forte odeur, mais qu'il ne présente aucun risque pour la santé des citoyens avoisinants.

Plains Midstream évalue la qualité de l'air et de l'eau; la compagnie affirme qu'elle informera les citoyens de toute détérioration possible.

Une enquête est en cours pour trouver la cause de la fuite.

Le Conseil de conservation de ressources énergétiques (ERCB), Environnement Alberta, et Santé Canada travaillent de concert pour régler le problème.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Environnement