Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations nocturnes et sit-in contre les arrestations

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Sit in sur le Plateau-Mont-Royal.

Sit in sur le Plateau-Mont-Royal contre les arrestations.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En marge de la 44e manifestation nocturne à Montréal, quelques centaines de personnes ont fait un sit-in mercredi soir en appui au député de Québec solidaire, Amir Khadir, arrêté la veille lors d'une manifestation dans la Vieille Capitale.

Des étudiants, mais aussi des familles, de jeunes enfants et des personnes retraitées s'étaient donné rendez-vous à l'angle de l'avenue Mont-Royal et de la rue Saint-Denis, dans Le Plateau-Mont-Royal.

Vers 22 h, les policiers ont demandé aux manifestants qui bloquaient l'intersection depuis une heure de se disperser dans le calme. Plusieurs d'entre eux ont décidé de poursuivre leur manifestation et de se joindre au cortège qui déambulait dans les rues du centre-ville pour une 44e nuit consécutive.

Amorcée à 20 h 30 à la place Émilie-Gamelin, la manifestation a été déclarée illégale, mais tolérée « si aucun acte criminel n'est commis », avait indiqué le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), utilisant sa formule habituelle.

Après avoir sillonné pendant quelques heures les rues Ontario, Sherbrooke, Sainte-Catherine, Saint-Denis ainsi que le boulevard Saint-Laurent, les manifestants ont mis fin à la marche vers 23 h 15. Le SPVM n'a rapporté qu'une arrestation pour méfait sur un véhicule.

La 44e manifestation nocturne se déplace sur la rue Saint-Denis à Montréal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La 44e manifestation nocturne se déplace sur la rue Saint-Denis à Montréal.

Arrestations « injustes et arbitraires »

Les manifestants qui ont pris part au sit-in voulaient également donner leur appui à toutes les personnes arrêtées au cours des dernières semaines dans le cadre du conflit étudiant et de l'adoption de la loi 78. Par leur geste, ils souhaitaient dénoncer ces arrestations qu'ils qualifient « d'injustes » et « d'arbitraires ».

« Nous dénonçons bien sûr cette belle bêtise humaine et ne vous invitons PAS à vous asseoir ce mercredi 6 juin au coin Mont-Royal et Saint-Denis », ironisent les auteurs de la page Facebook qui ont annoncé l'événement.

Il faut dénoncer ces arrestations-là, arbitraires. On pense nous faire taire, alors que la corruption, la mafia sont au Parlement, mais on arrête quelqu'un parce qu'il marche dans la rue.

Une manifestante

En date du 1er juin, le SPVM affirme avoir procédé à 1595 arrestations depuis le début du conflit étudiant, que ce soit pour des motifs criminels ou pour avoir contrevenu aux règlements municipaux.

Sur son site web, Québec solidaire a pour sa part appelé les citoyens à « sortir les casseroles » en solidarité avec le député.

Un artiste a exposé une toile relatant l'arrestation du député Amir Khadir lors du sit-in à l'angle des rues Saint-Denis et Mont-Royal.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un artiste a exposé une toile relatant l'arrestation du député Amir Khadir lors du sit-in à l'angle des rues Saint-Denis et Mont-Royal.

Amir Khadir a été arrêté et menotté mardi soir en compagnie de 64 autres personnes. Après une vingtaine de minutes de marche, les manifestants avaient été encerclés par les membres de l'escouade antiémeute du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) dans le quartier Petit Champlain, sur la côte de la Montagne.

C'est le seul député, au Québec, qui se batte vraiment pour le peuple.

Un manifestant

Mercredi soir, l'attaché de presse d'Amir Khadir a indiqué que le député n'avait pas l'intention d'aller manifester au lendemain de son arrestation.

Un sit-in prend forme à Québec sur la Côte de la Montagne, où 65 manifestants ont été arrêtés la veille.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un sit-in prend forme à Québec sur la Côte de la Montagne, où 65 manifestants ont été arrêtés la veille.

Manifestation légale à Québec

À Québec, les manifestants se sont de nouveau rassemblés devant l'Assemblée nationale, où ils ont voté pour remettre leur itinéraire aux policiers. Ils sont partis en direction du Château Frontenac, en passant par la rue Saint-Jean.

Ils sont descendus vers le Vieux-Port, ont marché sur le boulevard Charest et sont remontés calmement vers le Parlement. Les manifestants ont également fait un sit-in pendant quelques minutes sur la Côte de la Montagne, à l'endroit où Amir Khadir et 64 autres manifestants s'étaient fait arrêter la veille.

Les participants n'ayant jamais dévié du trajet qu'ils avaient fourni au Service de police de la Ville de Québec, la manifestation est restée légale tout au long de la soirée. La marche a pris fin de façon pacifique vers 23 h 15, sans arrestation ni débordement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !