•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des secousses fréquentes, mais sans conséquence, dans la région de Chaleur

Petit-Rocher

Petit-Rocher (archives).

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les experts ne croient pas qu'un séisme de grande intensité frappe le nord du Nouveau-Brunswick, une région qui connaît des petites secousses ces derniers temps.

Un léger tremblement de terre s'est produit la semaine dernière dans la région de Petit-Rocher. C'était la deuxième secousse du genre à toucher la région de Chaleur en deux mois.

Marguerite Fournier, citoyenne de Pointe-Verte, a ressenti la dernière secousse d'une magnitude de 3,2 et dont l'épicentre était situé à l'ouest de Petit-Rocher.

« Ç'a duré peut-être 10 secondes, 15 secondes. Mes fenêtres tremblaient et je me demandais ce qui se passait là. »

— Une citation de  Marguerite Fournier, citoyenne de Pointe-Verte

Allison Bent, sismologue au ministère fédéral des Ressources naturelles, affirme que le Nouveau-Brunswick est la province de l'Atlantique où les risques de tremblements de terre sont les plus élevés. Elle croit que la formation de la chaîne des Appalaches en est la principale raison.

« Quand les montagnes étaient construites, il y a des millions d'années, c'est par les failles et le plié des roches. À cause de ça, il y a des régions de faiblesse », explique Mme Bent.

Marguerite Fournier redoute les tremblements de terre depuis celui qui a secoué la région du Saguenay, au Québec, en novembre 1988. Il était d'intensité 6,2. Elle habitait à l'époque à Baie-Comeau, sur la Côte-Nord. « Les verres tremblaient dans la verrerie, les lumières bougeaient. J'avais une plante sur une table, elle est tombée à terre », raconte-t-elle.

Les sismologues croient qu'il est impossible que le Nouveau-Brunswick subisse un jour un séisme dévastateur. Le plus important tremblement de terre est survenu en 1982 dans la région de Miramichi. Sa magnitude était de 5,7.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie