Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les soins à domicile se sont améliorés dans les provinces, selon un rapport

Une infirmière prend soin d'une aînée

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le plus récent rapport sur les politiques provinciales en matière de santé montre une certaine amélioration dans les soins à domicile et les services en santé mentale, mais les résultats varient d'une région à l'autre.

Selon le rapport annuel du Conseil canadien de la santé, les provinces ont généralement respecté leurs promesses faites en 2003 d'améliorer les soins à domicile, d'augmenter le nombre de médecins et d'infirmières ainsi que de développer des indicateurs pour que le public puisse mesurer leurs progrès.

Mais le rapport indique que les améliorations ne sont pas les mêmes partout et que la situation est décevante. Il déplore le fait que l'accord conclu par les premiers ministres provinciaux et le gouvernement fédéral il y a près de 10 ans n'ait pas permis de changer les choses à l'échelle nationale, alors que c'était pourtant son objectif.

Le Conseil croit que l'entente de 2003 était trop vague et qu'elle mettait l'accent sur la création d'un terrain commun au lieu de pousser chaque province à s'améliorer. Plutôt que de collaborer afin de partager leurs bonnes idées, les gouvernements provinciaux ont travaillé chacun de leur côté pour atteindre des cibles mal définies.

L'organisation se demande aussi si les provinces sont en mesure d'aller de l'avant avec un nouveau plan d'amélioration, soulignant qu'elles sont encore aux prises aujourd'hui avec les problèmes que l'accord devait en principe régler.

Maintenant que le fédéral a annoncé qu'il ne souhaitait plus s'impliquer autant dans l'élaboration de politiques dans le domaine de la santé, les gouvernements provinciaux sont en train de laisser tomber leur propre accord commun pour l'avenir du système de santé au pays.

Le Conseil canadien de la santé croit que les provinces feraient mieux de tenir compte de ses conclusions et de ses évaluations précédentes, alors qu'elles s'apprêtent à réformer le système de santé canadien en solo.

« Les vrais progrès surviennent lorsque des stratégies complètes avec des cibles concrètes sont mises en place », a indiqué le président du Conseil, le Dr Jack Kitts.


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !