Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Xavier Dolan déçu de la performance de Laurence Anyways au Québec

Xavier Dolan lors de la première montréalaise de « Laurence anyways ».

Xavier Dolan lors de la première montréalaise de « Laurence anyways ».

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Xavier Dolan aurait souhaité que les cinéphiles québécois se déplacent en plus grand nombre pour découvrir son dernier film, Laurence Anyways.

Le jeune réalisateur s'est tourné vers Twitter samedi afin de témoigner de sa déception à cet égard. « Les chiffres de Laurence Anyways sont décevants au QC, mais aux 20 000 personnes qui sont allées le voir; je vous remercie sincèrement », a-t-il écrit en début d'après-midi.

Avant son départ pour Cannes, Xavier Dolan avait insisté sur le fait qu'il accordait beaucoup d'importance à la réception dont jouirait son oeuvre en sol québécois.

Le film, exploité en 25 copies, a pris l'affiche le 18 mai. Quelques jours avant sa sortie en salles, la productrice Lyse Lafontaine avait prévenu qu'elle préférait miser sur le long terme que d'espérer un carton au box-office dès les premiers jours d'exploitation.

Alliance Vivafilm, le distributeur du long métrage, a préféré ne pas commenter les résultats du film aux guichets, samedi soir.

Reste que Laurence Anyways a été fort bien reçu au Festival de Cannes, où il était présenté dans la catégorie Un certain regard. Il a d'ailleurs permis à l'actrice Suzanne Clément de mettre la main sur la statuette de la meilleure actrice dans ce volet non compétitif.

Cela pourrait permettre au long métrage de connaître un joli rayonnement à l'international -- déjà, avant cette grande célébration du 7e art, plusieurs pays européens étaient intéressés à acheter les droits du film.

Les deux premières oeuvres signées Dolan, J'ai tué ma mère (2009) et Les amours imaginaires (2010) ont été vendues dans une trentaine de pays.

Laurence Anyways, dont l'histoire s'échelonne sur une dizaine d'années, suit le parcours de Laurence (Melvil Poupaud) et de Fred (Suzanne Clément), dont la relation amoureuse sera complètement chamboulée à partir du moment où Laurence annoncera à Fred qu'il souhaite devenir une femme.


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !