•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième découverte de restes humains à Ottawa

L'équipe d'intervention d'urgence en cas de déversement de matières dangereuses (Hazmat) d'Ottawa.

L'équipe d'intervention d'urgence en cas de déversement de matières dangereuses (Hazmat) d'Ottawa.

Photo : René Hardy

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La police d'Ottawa a découvert mardi soir un deuxième colis contenant des restes humains, quelques heures après avoir confirmé qu'un pied humain avait bel et bien été envoyé en après-midi au quartier général du Parti conservateur du Canada.

C'est un employé du Parti conservateur qui a aperçu le premier colis suspect et alerté les policiers. L'intervention a nécessité la collaboration de différentes équipes de la police.

Dans le cadre de leur enquête, les policiers d'Ottawa auraient ensuite découvert un deuxième colis, dont l'origine postale serait la même que le précédent envoi.

Plus tôt, l'équipe d'intervention d'urgence en cas de déversement de matières dangereuses (Hazmat) s'était rendue à l'édifice, situé sur la rue Albert, entre les rues O'Connor et Metcalfe, au centre-ville d'Ottawa.

Les agents ont remarqué sur la boîte ce qui semblait être des taches de sang. Ils ont ensuite radiographié le colis pour en déterminer le contenu.

Un coroner a également examiné ce contenu et déterminé qu'il s'agissait d'un pied humain.

L'équipe d'intervention d'urgence en cas de déversement de matières dangereuses (Hazmat) s'est rendue sur place.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe d'intervention d'urgence en cas de déversement de matières dangereuses (Hazmat) s'est rendue sur place.

Le colis suspect a été envoyé par Postes Canada. La police tentera de retrouver l'expéditeur.

Par ailleurs, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé avoir découvert un torse humain dans une valise, dans un appartement de l'arrondissement de Côte-des-Neiges.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) enquête pour déterminer s'il y a un lien entre les deux incidents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !