•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mastectomies erronées : nouvelle sanction recommandée

La Dre Barbara Heartwell

La Dre Barbara Heartwell

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Commission ontarienne d'appel et de révision des professions de la santé ordonne à l'Ordre des médecins et des chirurgiens de durcir sa sanction à l'endroit de la Dre Barbara Heartwell de l'Hôtel-Dieu Grace de Windsor.

L'Ordre avait simplement donné un avertissement à la chirurgienne impliquée dans un scandale d'ablation injustifiée du sein, une sanction qualifiée de déraisonnable par la Commission d'appel.

La patiente Laurie Johnston est à l'origine de cet appel. La Dre Heartwell avait admis lui avoir amputé un sein inutilement en 2009, après avoir mal interprété les résultats d'une biopsie qui indiquait qu'elle n'avait pas de cancer. Toutefois, le Collège n'avait pas tenu compte dans sa décision d'une plainte similaire d'une autre patiente, Janice Laporte.

Autre cas

Or, selon la Commission d'appel, le Collège aurait dû se pencher sur le cas de Janice Laporte, même si la Dre Heartwell, qui avait réglé à l'amiable dans ce litige, niait avoir procédé à une autre mastectomie erronée.

Pour sa part, la pathologiste Olive Williams, suspendue dans cette affaire, avait démissionné de son poste à l'Hôtel-Dieu Grace et n'a pas cherché à renouveler sa licence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !