Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendies de forêt : état d'urgence levé à Kirkland Lake

Incendie de forêt en Ontario

Incendie de forêt en Ontario

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'état d'urgence a été levé à Kirkland Lake, alors que l'incendie qui continue de brûler à environ trois kilomètres de la ville est contenu.

La police croit que le brasier a été allumé par des campeurs. Les autorités ont déterminé que les flammes auraient pris naissance du côté est du lac Beatrice. Le ministère des Richesses naturelles demande l'aide du public pour retracer les gens qui s'y trouvaient trois jours avant le début de l'incendie le 20 mai.

À Timmins, la situation s'améliore. L'état d'urgence a été levé. Des résidents évacués pourront commencer à rentrer chez eux à l'ouest de la ville, sous escorte policière. La route 101 est partiellement rouverte; la 144 demeure fermée.

Des tracteurs et des excavatrices continuent de creuser des fossés autour d'un périmètre pour empêcher les flammes de se propager. Plus de 40 000 hectares ont été touchés.

Déjà le double de la moyenne

Le ministère des Richesses naturelles a recensé près de 400 incendies de forêt cette année, soit deux fois plus que la moyenne annuelle, alors que l'été n'a même pas commencé officiellement.

Le ministre Michael Gravelle prévient que la facture liée à ces brasiers pourrait gonfler cette année, bien au-delà de la moyenne de 75 à 100 millions de dollars et peut-être plus que l'an dernier.

L'année dernière, nous avons dû obtenir l'autorisation du Conseil du Trésor pour dépenser plus et la facture s'est élevée à 230 millions au bout du compte.

Michael Gravelle, ministre des Richesses naturelles

À l'heure actuelle, près de 30 incendies sont en activité. Au total, près de 50 000 hectares de forêt ont été ravagés par les flammes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !