•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intimidation à l'école : victoire pour les homosexuels

La ministre de l'Éducation, Laurel Broten

La ministre de l'Éducation, Laurel Broten, en compagnie d'étudiants

Photo : Christian Noël

Radio-Canada

Toutes les écoles catholiques de l'Ontario devront permettre la formation de groupes d'appui gais-hétérosexuels, selon des amendements, dévoilés vendredi, au projet de loi sur l'intimidation à l'école.

Par ailleurs, ces groupes de soutien n'auront pas à se cacher sous d'autres noms; les directeurs d'école perdront leur droit de regard sur l'autorisation ou pas de ces regroupements dans leur établissement.

Le gouvernement libéral minoritaire en est venu à un accord à ce sujet avec le NPD, pour permettre l'adoption de la loi à temps pour la rentrée scolaire en septembre.

Débat religieux

Nombre de groupes religieux et de conseils scolaires catholiques s'opposaient aux alliances gaies-hétérosexuelles, parce qu'ils y voyaient une façon de promouvoir l'homosexualité, contrairement à leurs croyances.

Les partisans de ces groupes affirmaient, pour leur part, que leur objectif était simplement d'appuyer des élèves en crise d'identité sexuelle ou des victimes d'intimidation à l'école en raison de leur homosexualité.

Plus de 60 % des élèves ontariens disent avoir été témoins d'intimidation envers des camarades homosexuels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Éducation