•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Capitale culturelle : les conservateurs auraient écarté les villes québécoises, malgré l'avis d'experts

Le centre-ville de Rouyn-Noranda

Le centre-ville de Rouyn-Noranda (archives)

Photo : Catherine Contant

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.


Selon Postmedia News, les conservateurs auraient écarté Rouyn-Noranda et Tadoussac du titre de Capitale culturelle du Canada 2012, malgré l'avis d'un comité d'experts.

Postmedia News rapporte que le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, James Moore, aurait rejeté le rapport d'un comité de cinq experts qui recommandait chaudement Rouyn-Noranda et Tadoussac pour le titre de Capitale culturelle. Selon le comité, chacune des deux municipalités québécoises aurait dû recevoir un demi-million de dollars.

Le ministre Moore aurait fait fi des recommandations, pour favoriser Calgary.

Le responsable du comité Rouyn-Noranda/Capitale culturelle 2012, Bernard Barrette, se dit « extrêmement choqué » par cette nouvelle. « Ce n'est pas Rouyn-Noranda, ce n'est pas l'Abitibi-Témiscamingue, ce n'est pas le Québec, c'est Patrimoine Canada qui recommandait Rouyn-Noranda! », s'exclame-t-il.

La Ville de Rouyn-Noranda demande quant à elle des excuses publiques du ministre Moore et le remboursement de 25 000 $ pour avoir préparé en vain un cahier de candidature.

Le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, affirme qu'il aurait préféré que le ministre Moore lui dise franchement qu'il voulait choisir Calgary pour souligner son 75e anniversaire.

J'aurais aimé la vérité plutôt que le mensonge.

Mario Provencher, maire de Rouyn-Noranda

Le gouvernement fédéral a décidé, l'automne dernier, d'abandonner la catégorie des villes de moins de 50 000 habitants pour le titre de Capitale culturelle. Rouyn-Noranda s'est alors autoproclamée Capitale culturelle. Le maire, Mario Provencher, a dévoilé jeudi la programmation liée à ce statut. Une multitude d'activités culturelles sont donc prévues dans la municipalité jusqu'en mai 2013, ce qui représente un investissement de près de 450 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !