•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jardin communautaire jugé illégal

Donna Clarke a installé son jardin communautaire sur un terrain privé.
Radio-Canada

Accompagné de la police, un conseiller municipal de Calgary a demandé dimanche à un groupe de citoyens qui sème des pommes de terre sur un terrain vacant, de cesser de jardiner tant qu'ils n'auront pas obtenu l'autorisation du propriétaire.

Le conseiller municipal John Mar a qualifié ce jardin communautaire d'illégal parce que le terrain sur lequel il repose est privé.

« D'après la loi, ils ne peuvent pas faire cela [un jardin] sur la propriété de quelqu'un d'autre », a souligné M. Mar.

Donna Clarke a créé le jardin communautaire « Potatoes for the People » (Patates pour le peuple) pour aider les moins fortunés du quartier à se nourrir. Les patates sont plantées au centre de pneus peints de différentes couleurs.

Le jardin de Mme Clarke est situé sur un terrain vacant près de la 17e Avenue et de la 14e Rue. Elle ne pensait pas avoir besoin d'une permission pour y entretenir un jardin.

« Je me suis dit que ce grand terrain vide pourrait être très utile », a-t-elle affirmé. « Je ne suis pas certaine de savoir qui en est propriétaire. De toute évidence, c'est quelqu'un qui n'est d'aucune façon impliqué dans cette communauté. »

Si Mme Clarke ne déracine pas son jardin, les employés de la Ville menacent de le faire à sa place. Malgré tout, elle dit qu'elle ne bougera pas.

Le conseiller municipal a précisé que diverses associations communautaires de la ville entretiennent des jardins, par ailleurs ces derniers sont installés dans des endroits permis.

« L'idée est bonne, mais pas l'endroit », a-t-il dit.

Alberta

Jardinage