•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour 1 de la loi spéciale : les manifestations se poursuivent à Québec

Louis-Philippe Boulianne a personnellement rencontré les policiers pour leur remettre le trajet de la manifestation de samedi soir.

Louis-Philippe Boulianne a personnellement rencontré les policiers pour leur remettre le trajet de la manifestation de samedi soir.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les étudiants qui manifestent quotidiennement dans les rues de Québec se sont conformés à la loi spéciale du gouvernement Charest. Ils ont remis leur trajet aux policiers pour le rassemblement de samedi soir.

Les organisateurs ont prévenu le service de police au moins huit heures à l'avance, comme le prévoit la loi 78.

La manifestation de vendredi soir a attiré des centaines d'étudiants et de citoyens dans les rues de Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La manifestation de vendredi soir a attiré des centaines d'étudiants et de citoyens dans les rues de Québec.

« On a fait parvenir le trajet. Ils l'ont approuvé sans le modifier, la manifestation est donc légale », a indiqué Louis-Philippe Boulianne, un étudiant en économie politique à l'Université Laval qui a personnellement rencontré les policiers.

On va continuer jusqu'à la victoire

Une citation de :Louis-Philippe Boulianne, étudiant

Par ailleurs, quelques membres des « carrés verts » se sont réunis à l'Université Laval, samedi après-midi.

Quelques membres du mouvement des « carrés verts » se sont rassemblés à l'Université Laval.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Quelques membres du mouvement des «carrés verts» se sont rassemblés à l'Université Laval samedi.

Ces étudiants ou citoyens sont en faveur de la hausse des droits de scolarité, mais ils déplorent, eux aussi, l'adoption de la loi spéciale.

L'un d'eux, Jean-François Morasse, a lancé un appel à tous : « j'invite les gens à manifester verts comme rouges. On a encore le droit à nos opinions », a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !