•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'agrile du frêne menace les arbres de Gatineau

Un arbre marqué d'une croix rouge sur le boulevard St-Joseph à Gatineau

Presque tous les frênes d'un tronçon du boulevard St-Joseph à Gatineau seront abattus

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'infestation à l'agrile du frêne est maintenant bien réelle à Gatineau. La Ville prévoit abattre environ 260 arbres cette année en raison de l'arrivée de l'insecte ravageur dans la région.

C'est en 2008 que les spécialistes ont détecté les premiers feuillus malades à Ottawa, des cas ont été répertoriés de l'autre côté de la rivière à Gatineau, un an plus tard. Le tiers des arbres de la municipalité sont maintenant menacés.

L'agrile, un insecte exotique venu d'Asie, est en train de transformer radicalement le paysage urbain. Autrefois, les municipalités choisissaient de planter des frênes parce que cette essence d'arbre était jugée résistante.

Sur un tronçon du boulevard St-Joseph à Gatineau presque tous les arbres de la rue ont été marqués et seront abattus.

L'horticulteur Jean-Pierre MartelAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'horticulteur Jean-Pierre Martel se désole de la situation


L'horticulteur, Jean-Pierre Martel, affirme que la grande majorité des frênes risque de disparaître dans la région. Une situation qui le désole d'autant plus qu'elle était, selon lui, prévisible. Il accuse la Ville de n'avoir rien fait au cours de la dernière décennie pour éviter l'infestation.

« Le frêne qui meurt après 2 ans est instable et dangereux pour la sécurité publique.
 »

— Une citation de  Jean-Pierre Martel, horticulteur

Les traitements pour les arbres affectés sont coûteux, la Ville de Gatineau a par conséquent choisi de ne traiter que quelques arbres à la fois. L'an dernier, 80 frênes ont été soignés et cette année la Ville espère pouvoir en traiter 150.


[[citation auteur="Alain D'Entremont, ville de Gatineau" ]]On traite les arbres de « prestige », c'est-à-dire les arbres centenaires, ceux qui sont dans les parcs.

L'agrile du frêne devrait continuer sa progression vers l'est, après le secteur de Hull et un début d'infestation à Aylmer, l'insecte ravageur risque fort de s'attaquer aux frênes du Parc de la Gatineau.

Pour le moment, la Commission de la capitale nationale n'a pas encore signalé la présence de l'agrile, mais, selon les experts, ce n'est qu'une question de temps avant que cela soit le cas.

D'après le reportage de Rachel Gaulin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !