ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ appuie la loi spéciale amendée

François Legault de la CAQ

La Coalition avenir Québec (CAQ) appuie le projet de loi spéciale avec ses amendements. Le chef de la CAQ, François Legault, en a fait l'annonce cet après-midi, en précisant que le projet de loi était loin d'être parfait.

« Nous avons choisi la responsabilité plutôt que la facilité et la cohérence plutôt que la dissidence », a-t-il déclaré.

M. Legault a précisé que son parti avait deux objectifs en négociant les amendements avec le gouvernement.

Premièrement il voulait favoriser le retour en classe des étudiants, s'assurer qu'ils n'auraient pas un diplôme à rabais.

Le parti a atteint son premier objectif en faisant amender les articles 6 à 8. « Nous avons obtenu 12 semaines de cours », explique le chef de la CAQ.

Deuxièmement, la CAQ voulait réduire les restrictions encadrant les manifestations.

Ainsi, pour les articles 16 et 22, le premier fait passer de 10 à 50 le nombre de manifestants et réduire le pouvoir des policiers. Le second retire le fardeau de la preuve aux associations étudiantes et syndicales. Autrement dit, elles ne seront plus tenues solidairement responsables des actes des personnes qui se joignent à leurs manifestations, mais qui ne sont pas leurs membres.

« Nous sommes tous perdants dans ce conflit », a clamé le chef de la CAQ qui réclamait d'ajouter l'interdiction du port du masque. Mais François Legault se console avec le nouveau règlement de la Ville de Montréal et le projet de loi omnibus du gouvernement conservateur qui prévoit aussi d'interdire les masques dans les manifestations.

Politique