•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin des recherches dans la Région des lacs expérimentaux décriée par l'ancien directeur

Deux scientifiques du programme de recherches dans la Région des lacs expérimentaux

Jusqu'à 50 scientifiques pouvaient mener des recherches en même temps dans la région. De plus, 13 employés à temps plein travaillaient au centre de gestion, à l'Institut des eaux douces de Winnipeg.

Photo : experimentallakesarea.ca

Radio-Canada

Les travaux dans la Région des lacs expérimentaux (RLE) du Nord-Ouest ontarien prendront fin, ce qui compromet notamment l'étude des effets des pluies acides, déplore un ancien directeur du programme fédéral de recherche géré à Winnipeg.

David Schindler affirme qu'il se doutait que les suppressions de postes dans la fonction publique annoncées par le gouvernement fédéral pourraient mettre le programme en péril.

« Malgré tout, j'ai été surpris par la façon dont ils ont annoncé une abolition aussi soudaine et complète », a-t-il confié vendredi.

Les employés du centre de gestion du programme, l'Institut des eaux douces de Winnipeg, ont appris jeudi que les travaux prendraient fin à la fin de l'année budgétaire en cours, en mars 2013.

Le gouvernement leur aurait expliqué que « ce genre de recherche est mieux servi par les universités ».

« [Pêcheries et Océans Canada] ne mènera plus de recherches qui requièrent la manipulation de lacs ou d'écosystèmes entiers. Ainsi, le programme dans la Région des lacs expérimentaux sera aboli, et l'installation, fermée », a confirmé une porte-parole du ministère, Melanie Carkner, dans un courriel jeudi.

Treize employés à temps plein seront touchés par la mesure.

L'ancien directeur David Schindler qualifie la décision de dévastatrice.

« Il s'agit du seul aménagement du monde où l'on peut mettre à l'épreuve les politiques de gestion des polluants, ou étudier la façon dont les pêcheries sont gérées [...] dans un environnement écosystémique complet », maintient-il.

Depuis sa création en 1968, le programme des lacs expérimentaux a permis à un grand nombre d'organismes gouvernementaux, d'universités et d'entreprises privées de conduire des recherches sur les systèmes aquatiques.

« Les études réalisées dans la Région des lacs expérimentaux fournissent des mesures contrôlées de l'effet de divers polluants ou agents stressants sur les écosystèmes aquatiques et sur les organismes qui y vivent », indique le site web de Pêcheries et Océans Canada, qui supervise le programme.

Dans cet aménagement, le Dr Schindler et une équipe de chercheurs ont notamment découvert que le phosphate contenu dans les détergents à lessive et les produits ménagers entraînait le foisonnement d'algues dans les lacs. La découverte a mené au changement de la composition des produits domestiques dans le monde entier.

La RLE est située au nord-ouest de l'Ontario, à environ 250 km à l'est de Winnipeg. Elle comprend 58 petits lacs et 3 cours d'eau. Seuls les travaux de recherche y sont autorisés. La RLE est également dotée de laboratoires sur place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Politique