•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une portion de l'autoroute Henri-IV devient la « route de la Bravoure »

Le prolongement de l'autoroute Henri-IV qui va de l'avenue Industrielle jusqu'à Shannon s'appellera désormais « route de la Bravoure ».

Le prolongement de l'autoroute Henri-IV qui va de l'avenue Industrielle jusqu'à Shannon s'appellera désormais « route de la Bravoure ».

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les citoyens qui réclamaient que l'autoroute Henri-IV soit renommée « l'autoroute de la Bravoure » afin d'honorer les militaires de Valcartier remportent une demi-victoire. La Commission de toponymie du Québec en est arrivée à un compromis et elle a finalement opté pour le toponyme de la « route de la Bravoure ».

C'est le prolongement de l'autoroute Henri-IV, qui va de l'avenue Industrielle jusqu'à Shannon, qui portera désormais ce nom. Cette portion fait 9,2 kilomètres.

La Commission de toponymie du Québec donne en partie raison à la Société historique de Québec, qui souhaitait que le nom du roi Henri-IV ne soit pas abandonné.

« On ne voulait pas qu'à l'entrée de Québec, on perde le nom Henri-IV. Alors, quand on arrive du pont, on a encore le boulevard Henri-IV qui est là. C'est ça qui était important pour nous, parce que le nom d'Henri-IV est protégé, donc ça nous satisfait », affirme le président de la Société, Jean Dorval.

Le député de la CAC Gérard Deltell.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député de la CAC Gérard Deltell.

Gérard Deltell satisfait

Le député de la circonscription de Chauveau, Gérard Deltell, qui a défendu ce dossier depuis le début, est lui aussi satisfait.

« C'est un compromis qu'on juge tout à fait honorable, parce que les gens qui tous les jours vont se rendre à Valcartier vont emprunter la route de la Bravoure. Ça va être un signal et un rappel quotidien de cette présence. Il faut rappeler que la base militaire est là depuis 1914, donc bientôt 100 ans. Ce sont des milliers de Québécois qui ont séjourné à la base militaire. »

En 2009, la Commission de toponymie du Québec avait rejeté l'idée de changer le nom de l'autoroute Henri-IV notamment parce qu'il fallait tenir compte du rôle important joué par le roi de France dans la fondation de Québec. Le nom de l'autoroute est aussi solidement ancré dans l'usage à Québec.

La Commission a décidé de réexaminer sa décision en 2011.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !