•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Wildrose veut que le contrôleur des armes à feu provincial relève de l'Alberta

Arme à feu sur fond de feuille d'érable
Radio-Canada

Le critique du Wildrose en matière de Justice, Shayne Saskiw, demande au gouvernement provincial de mieux protéger les droits des propriétaires d'armes à feu en Alberta en nommant le contrôleur des armes à feu de la province.

Le détenteur de ce poste en Alberta est présentement nommé par Ottawa.

La nomination du contrôleur par le solliciteur général albertain viserait à protéger les droits des propriétaires d'armes à feu dans la province après l'abolition du registre fédéral par Ottawa.

Elle empêcherait, selon le Wildrose, que le contrôleur albertain n'entame des démarches pour recréer un registre des armes à feu à l'échelle provinciale dans la foulée de l'abolition du registre national par le gouvernement conservateur à Ottawa.

Le Wildrose voudrait que la province administre le Programme canadien des armes à feu sur son territoire, comme le font déjà d'autres provinces, dont la Colombie-Britannique, l'Ontario et le Québec.

Shayne Saskiw a critiqué la première ministre Alison Redford et le solliciteur général pour leur lenteur dans ce dossier. Il soutient que lors de la rencontre entre Mme Redford et son homologue québécois l'automne dernier, la première ministre a défendu la position du gouvernement du Québec qui souhaitait préserver les données du registre d'armes à feu.

Que fait un contrôleur des armes à feu ?

Il y a un contrôleur des armes à feu pour chaque province et territoire. Les contrôleurs des armes à feu sont chargés de la prise de décision et du travail administratif en ce qui a trait aux permis, aux autorisations de transport et de port, aux cessions d'armes à feu par les particuliers et les entreprises ainsi qu'aux agréments d'expositions d'armes à feu.

Cela comprend déterminer l'admissibilité d'un demandeur et soit délivrer, refuser de délivrer, renouveler ou révoquer le permis, l'autorisation de transport ou de port, la cession ou l'agrément, ainsi qu'établir les conditions pour chacun de ces documents.

source: http://www.rcmp-grc.gc.ca

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique