•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bas-Saint-Laurent : nouvel essor à Saint-Valérien

Nouveau développement résidentiel à Saint-Valérien

Nouveau développement résidentiel à Saint-Valérien

Radio-Canada

Le développement de la municipalité de Saint-Valérien s'accélère. De nouvelles familles choisissent de s'y installer et de nombreux projets sont sur la table à dessin.

Sandra Tremblay symbolise le renouveau qui anime la petite communauté.

Avant on disait "Saint-Valérien c'est loin", maintenant on dit "je vais à Saint-Valérien!" Ça fait plaisir à entendre, là!

Sandra Tremblay, résidente de Saint-Valérien

Sandra Tremblay a décidé de sauver l'épicerie, il y a un an et demi. « J'ai quitté un emploi stable, dit-elle, pour maintenir un commerce qui allait fermer! Ça veut dire qu'on n'aurait plus de magasin ici. Mes valeurs à moi c'était de maintenir ça! »

Il s'agit d'un moyen, pour cette mère de famille, d'assurer un avenir à ses enfants à Saint-Valérien. « Mes enfants ont été élevés ici. On est des producteurs. Mes garçons vont reprendre la ferme. Ils vont reprendre ici sûrement aussi. Ça fait que c'est d'assurer une vie à ces jeunes-là aussi », explique-t-elle.

La volonté de survivre et de prospérer est contagieuse à Saint-Valérien. Ce nouvel élan est en partie suscité par la présence de jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à venir s'installer dans la municipalité.

Des avantages pour les nouveaux arrivants

La municipalité de Saint-Valérien

La municipalité de Saint-Valérien

À peine 15 minutes de route séparent Saint-Valérien du centre-ville de Rimouski. Les terrains s'y vendent deux fois moins cher.

« C'est là qu'on va chercher effectivement le meilleur des deux mondes. Donc, une capacité d'emploi à la Ville de Rimouski, et la qualité de vie », affirme le maire Robert Savoie.

Julien Côté construit sa maison dans un tout nouveau lotissement. D'ici trois ans, une trentaine de résidences se trouveront dans ce secteur, le dernier disponible sur le territoire non agricole de la municipalité.

Je voulais un coin tranquille, un nouveau quartier où les terrains ne sont pas trop chers et où les voisins sont assez éloignés. Donc j'ai opté pour Saint-Valérien!

Julien Côté, propriétaire

Saint-Valérien compte présentement 875 habitants. Depuis l'an dernier, elle n'est plus considérée comme une communauté dévitalisée. L'école accueille maintenant 80 élèves. La Municipalité gère un budget annuel d'un million de dollars.

Le conseil municipal de Saint-Valérien aimerait par ailleurs faire l'acquisition de l'église. Il projette d'y installer une chaufferie à la biomasse à partir de combustible récolté sur place.

Un texte de Caroline Cyr

Est du Québec

Économie