•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MV Sun Sea : des accusations sont portées contre deux présumés passeurs

MV Sun Sea

Des immigrants à bord du MV Sun Sea le 13 août 2010.

Photo : THE CANADIAN PRESS/Jonathan Hayward

Radio-Canada

Deux autres personnes font face à des accusations à la suite de l'arrivée en août 2010 de 492 immigrants illégaux sur la côte ouest du Canada à bord du cargo thaïlandais MV Sun Sea.

Selon des documents déposés en cour provinciale de la Colombie-Britannique, Kunarobinson Christhurajah et Lesly Jana Emmanuel ont été accusés lundi.

Ils ont été arrêtés en Colombie-Britannique et doivent comparaître devant la cour provinciale de Vancouver mercredi pour répondre à des accusations d'avoir contrevenu à la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés.

Le sergent Duncan Pound a souligné que l'enquête de la GRC se poursuit.

« Nous ne pouvons pas donner de détails au sujet des preuves que nous détenons contre ces deux individus, car d'autres accusations pourraient encore êtres portées dans cette affaire » a-t-il noté.

Une première arrestation en avril

En mars, Ottawa a lancé un mandat d'arrêt international contre Thayakaran Markandu, celui qui aurait été le maître d'oeuvre de l'expédition.

Ce dernier a été arrêté en France au début avril et les autorités canadiennes ont demandé son extradition.

Thayakaran Markandu fait face à des accusations d'organisation d'entrées illégales au Canada, en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés.

La loi canadienne punit sévèrement ceux qui organisent contre rémunération l'entrée illégale de dix migrants ou plus.

Ils risquent une amende allant jusqu'à un million de dollars et la prison à vie.

Les migrants ont demandé le statut de réfugié

Les 492 Sri Lankais qui se trouvaient à bord du MV Sun Sea lors de son arrivée sur les côtes britanno-colombiennes en 2010 ont tous fait une demande de statut de réfugié.

Ils affirment avoir été victimes de la violence et de la guerre civile qui a fait rage dans leur pays d'origine pendant plus de 25 ans.

Le MV Ocean Lady : une histoire semblable

MV Ocean LadyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le MV Ocean Lady

Photo : La Presse canadienne / HO

Un an plus tôt en 2009, un autre navire chargé de 76 immigrants tamouls, le MV Ocean Lady, était arrivé sur les côtes de la province.

En juin 2011, quatre personnes ont été arrêtées dans l'affaire du MV Ocean Lady.

Trois des quatre hommes ont depuis été libérés sous caution.

Colombie-Britannique et Yukon

International