•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ONU s'inquiète de la situation des Autochtones de l'Alberta

Le rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l’alimentation, Olivier de Schutter, a rencontré les membres de la nation Alexis Nakota Sioux.

Le rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l’alimentation, Olivier de Schutter, a rencontré les membres de la nation Alexis Nakota Sioux.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un agent des Nations unies s'inquiète de l'impact du développement industriel et de l'exploitation du pétrole sur les communautés autochtones albertaines.

Le rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation, Olivier de Schutter, est choqué de voir les inégalités que subissent les Autochtones lorsque vient le temps d'avoir accès à une alimentation de base.

La nation Alexis Nakota Sioux de Glenevis qui a reçu la visite de M. de Schutter soutient que le rapporteur spécial a pu constater ce que de nombreux Autochtones dénoncent depuis longtemps : l'exploitation de leurs terres ancestrales met en péril leur mode de vie et leur alimentation.

Selon l'agent des Nations unies, l'alimentation de près d'un million d'Autochtones au Canada subit les conséquences du développement industriel.

Il soutient également que les programmes d'aide sociale des différents gouvernements sont insuffisants compte tenu du coût de la vie au pays.

Les recherches d'une étudiante au doctorat et membre de la nation Alexis Nakota Sioux, Misty Potts-Sanderson, ont permis de constater que les cours d'eau de la réserve contiennent des composantes chimiques nocives pour la santé.

Les membres de cette nation ont aussi mentionné au rapporteur de l'ONU qu'ils faisaient face à une pénurie de produits alimentaires, dont le lait, des fruits et des légumes.

Olivier de Schutter terminera sa visite au Canada le 16 mai et présentera ses recommandations au gouvernement fédéral. Son rapport final sera déposé en 2013.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !