•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rapporteur de l'ONU visitera les Premières Nations du Manitoba

Le rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation, Olivier De Shutter

Le rapporteur remettra un rapport de sa visite de deux jours dans les réserves autochtones manitobaines le 16 mai.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'invitation de l'Assemblée des chefs du Manitoba, le rapporteur spécial des Nations Unies (ONU) pour le droit à l'alimentation visitera des réserves autochtones canadiennes pour rendre compte de leur situation.

« Il s'agit de ma première mission dans un pays riche », a déclaré vendredi le rapporteur onusien, Olivier de Schutter.

En conférence de presse avant sa visite de deux jours, M. De Schutter a affirmé que 900 000 foyers canadiens vivent sous le seuil de la pauvreté. Au Manitoba, cela représente 10 % de la population, a-t-il ajouté.

M. De Schutter visitera les territoires de Premières Nations qui ont été ravagés par les inondations du printemps 2011. Il constatera également la situation des communautés éloignées.

Il remettra ensuite un rapport le 16 mai à Ottawa.

L'AMC veut se défaire de la dépendance aux programmes fédéraux

L'Assemblée des chefs du Manitoba (AMC), qui a invité le rapporteur, insiste sur la situation alimentaire déplorable de certaines réserves.

« Les gens ont fait référence à nos conditions de vie comme étant celles du tiers monde, mais je crois que c'est encore pire que cela », a pour sa part estimé le grand chef de l'AMC, Derek Nepinak.

Le grand chef Nepinak a aussi avancé que les Premières Nations sont soumises à une forme de dépendance forcée aux programmes gouvernementaux, afin d'assurer leur survie.

La directrice de l'organisme Food Matters Manitoba, Krista Doucette, confirme les difficultés alimentaires qui sévissent dans certaines communautés autochtones.

« Ce n'est pas juste à Winnipeg. Dans le nord du Manitoba, les gens n'ont pas accès à de la nourriture parce qu'ils ne peuvent pas se la payer ou parce qu'elle n'est pas accessible à leur communauté », a-t-elle indiqué.

Le rapporteur Olivier de Schutter, rendra public certaines de ses observations au terme de sa visite, le 16 mai à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !