•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un institut de recherche sur les feuillus verra le jour à Edmundston

Stephen Harper et David Alward

Les premiers ministres Stephen Harper et David Alward ont profité de l'occasion pour planter des arbres.

Radio-Canada
Mis à jour le 

Un nouvel institut de recherche sur les feuillus nordiques ouvrira bientôt ses portes à Edmundston. Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, et le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, en ont fait l'annonce vendredi.

Il s'agit d'un projet de plus de 4 millions de dollars. Les gouvernements fédéral et provincial investissent chacun 1,5 million de dollars dans le projet. L'Université de Moncton et l'industrie forestière y contribueront à hauteur d'un million de dollars.

L'institut de recherche sera situé à l'Université de Moncton, campus d'Edmundston, et viendra se greffer à la Faculté de foresterie. L'objectif du centre sera, entre autres, de développer de nouvelles pratiques d'aménagement des forêts feuillues.

Le premier ministre, Stephen HarperAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre, Stephen Harper, annonce la création d'un institut de recherche sur les feuillus à Edmundston.

Selon le premier ministre Harper, ce nouveau centre de recherche permettra de trouver des moyens de produire davantage de bois franc, ce qui aidera l'industrie à développer de nouveaux produits.

Le président du Groupe Savoie de Saint-Quentin, Jean-Claude Savoie, affirme qu'il s'agit d'une annonce très importante pour toute l'industrie forestière de la province. Selon lui, le bois franc est une ressource clef pour l'avenir de cette industrie.

Le projet de doter le campus d'Edmundston d'un tel centre a émergé en 2004. À l'époque, les gouvernements fédéral et provincial avaient financé, au coût de 70 000 $ une étude de faisabilité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie forestière

Économie