•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fonderie de ferro-chrome : Sudbury sort gagnant

Cliffs Natural Resources

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

La minière américaine Cliffs Natural Resources a confirmé, mercredi, qu'elle avait choisi Sudbury comme emplacement pour sa nouvelle fonderie.

Il s'agit d'un projet évalué à 1,8 milliard de dollars. L'usine serait construite dans le secteur de Capreol. La compagnie tirerait sa chromite d'une mine dans le Cercle de feu, dans le Grand Nord de l'Ontario.

Cliffs explique qu'elle procédera maintenant à une étude de faisabilité détaillée, qui permettra l'évaluation environnementale du projet. La minière précise qu'elle doit recevoir l'approbation des gouvernements provincial et fédéral, en plus de négocier une entente avec les Premières Nations, avant d'aller de l'avant.

Le projet, toujours conditionnel, comprend non seulement la construction d'une mine et de la fonderie, mais aussi l'aménagement d'un corridor de transport et d'un concentrateur dans le Cercle de feu, pour une première transformation du minerai. La province et la compagnie doivent aussi s'entendre sur les tarifs d'électricité. La fonderie aura besoin de 300 mégawatts quotidiennement, soit l'équivalent de 300 000 personnes.

Alors que l'Ontario est en période d'austérité, le partage des coûts entre le gouvernement et Cliffs est toujours inconnu.

Il n'existe aucune infrastructure électrique dans le Cercle de feu. La mine, qui ouvrirait en 2015, utiliserait d'abord une génératrice diesel, en attendant que des installations la relient au réseau ontarien.

Les obstacles sont donc nombreux avant que Sudbury, surnommée la capitale du nickel, ne devienne la capitale de la chromite.

Déception dans le Nord-Ouest

La municipalité de Greenstone était aussi en lice pour l'usine de ferro-chrome. Le mécontentement était déjà grand dans la région avant l'annonce officielle.

« Nous sommes fâchés, nous avions demandé à Cliffs de ne pas faire d'annonce sans nous avoir consultés d'abord », déclare le chef Allan Towegishig de la Première Nation Long Lac 58.

Le député néo-démocrate d'Algoma-Manitoulin, Michael Mantha, déplore lui aussi l'absence des Autochtones à la table des discussions.

Le maire, Renald Beaulieu, précise que la province a tenu une rencontre, mardi, avec les Premières Nations pour « essayer de calmer ce qui se passe dans notre région ».

Cercle de feuAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Ministère du Développement du Nord et des Mines

Emplois

Plusieurs municipalités convoitaient la fonderie et ses emplois. Selon la province, 450 emplois seront créés durant la construction de l'usine et 450 autres, une fois les installations en exploitation.

Le gouvernement ontarien anticipe également que la construction de la mine de Cliffs Natural Resources, ainsi que la construction et l'exploitation d'infrastructures de transport dans la région pourraient créer 750 emplois supplémentaires, en plus de centaines d'emplois indirects.

Le ministre Rick Bartolucci répond aux médias après son point de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre Rick Bartolucci répond aux médias après son point de presse

Photo : Radio-Canada/Yvon Thériault

La province lance, par ailleurs, un appel « au gouvernement fédéral pour qu'il travaille avec l'Ontario et les communautés des Premières Nations pour faire avancer le projet ».

Ces derniers jours, la tension avait monté entre la minière et la Première Nation d'Aroland, qui voudrait que la fonderie soit construite dans sa région.

Le Cercle de feu, dans le Grand Nord de l'Ontario, est l'un des gisements potentiels les plus importants au monde. La province souhaite « aménager une nouvelle route toutes saisons passant au sud du Cercle de feu et traversant le nord-ouest de l'Ontario ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Affaires