•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les étudiants se dirigent vers le gymnase pour y voter.

Les étudiants se dirigent vers le gymnase pour y voter.

Photo : Patrick Pilon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les étudiants du Cégep de l'Outaouais ont voté, lundi après-midi, à 53 % en faveur de la poursuite de la grève jusqu'à vendredi. Au total, 1111 se sont prononcés pour la grève, 953 contre et 26 se sont abstenus.

Les étudiants, qui s'étaient réunis en assemblée générale, ont d'abord discuté de l'entente conclue entre le gouvernement et les fédérations étudiantes au sujet des droits de scolarité.

Ils ont toutefois décidé de ne pas se prononcer tout de suite et de s'accorder quelques jours pour réfléchir. Les cégépiens se réuniront à nouveau vendredi pour débattre ou non de la proposition et se prononcer à nouveau sur le report ou non de la grève.

Toutefois, comme le Cégep de l'Outaouais n'est pas membre de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), l'éventuelle adoption ou rejet de l'entente de principe aurait une valeur davantage symbolique.

Par ailleurs, les étudiants qui s'opposent à la hausse des droits de scolarité compte, une fois de plus, de forcer l'annulation des cours au cégep mardi matin.

Ils espèrent même que la poursuite de la grève, force le gouvernement à bonifier sa proposition.

Les divisions demeurent

Selon des étudiants rencontrés avant le vote par Radio-Canada, la plupart de ceux qui arborent le carré rouge rejetaient l'offre du gouvernement, puisqu'elle n'aborde pas la question des droits de scolarité.

De leur côté, ceux qui appuient la hausse des droits de scolarité estimaient plutôt que Québec avait bougé. Selon eux, il y avait une entente et il était temps de retourner en classe.

D'autres associations étudiantes ont rejeté, lundi, l'entente de principe avec le gouvernement. Jusqu'à présent, seul le Cégep de Gaspésie a adopté cette proposition.

Demande d'appel du cégep

La décision quant à la demande du Cégep de l'Outaouais en Cour d'appel à Montréal est reportée à mardi après-midi. La direction de l'établissement s'oppose à l'injonction qui force la reprise des cours sur le campus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !