Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conseil général du PLQ : Jean Charest défend la hausse des droits de scolarité

Jean Charest lors de son discours au Conseil général du PLQ

Congrès du PLQ à Victoriaville

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a défendu la décision de son gouvernement de hausser les droits de scolarité de 1625 $ sur cinq ans et attaqué ses adversaires politiques lors du discours d'ouverture du conseil général du Parti libéral, qui se déroule cette fin de semaine à Victoriaville.

« Dans ce dossier, il est temps que la raison prenne le dessus. Il est grand temps que les étudiants en boycott réintègrent leurs cours », a affirmé Jean Charest, qui estime que la hausse des droits de scolarité est « juste » et « équitable ».

« Gouverner, c'est prendre des décisions qui ne sont pas toujours faciles ni populaires, mais qui sont dans l'intérêt du Québec. »

— Une citation de  Jean Charest

Il s'est d'ailleurs moqué de la chef du Parti québécois, Pauline Marois, affirmant qu'elle avait changé de position à plusieurs reprises à propos des droits de scolarité. Mme Marois n'a pas le sens des responsabilités ni le leadership nécessaire pour diriger le Québec, a-t-il ajouté.

« Nous avons fait le choix de défendre l'avenir de tous les Québécois. Pauline Marois a fait le choix, elle, du carré rouge. »

— Une citation de  Jean Charest

Quant au chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, ancien collègue péquiste de Pauline Marois, il s'agit d'un « souverainiste » et son parti est « la salle d'attente de péquistes déçus », a dit M. Charest, qui a répété à quelques reprises que les deux chefs formaient « l'équipe Marois-Legault ».

Un nouveau référendum briserait l'élan que le gouvernement du Parti libéral a donné au Québec depuis 2003, estime M. Charest qui a fait l'éloge de ses neuf années au pouvoir.

Le conseil général du PLQ, placé sous le thème « Ensemble pour un Québec plus grand », doit normalement permettre au parti de déterminer sa plate-forme électorale.

À Victoriaville, notre journaliste Bruno Maltais s'est entretenu avec le député libéral Pierre Reid, ancien recteur et ex-ministre de l'Éducation du Québec.






Juste avant le discours du premier ministre Charest, des centaines de personnes, dont des étudiants opposés à la hausse des droits de scolarité, manifestaient dans les rues de Victoriaville. Des actes violents ont eu lieu.

Pour relire notre couverture en direct du discours du premier ministre Charest :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !