•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pied de nez à Google

OpenStreetMap

Une carte de Toronto sur le site de OpenStreetMap

Photo : OpenStreetMap

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 2000 passionnés ontariens de cartographie et d'informatique participent à la création d'une carte gratuite du globe, la plus détaillée qui soit.

Ces bénévoles compilent des données sur les routes, les voies ferrées, les rivières, les forêts et les bâtiments de leur quartier, en marchant avec un appareil GPS. Ces données cartographiques sont ensuite téléchargées sur un site gratuit.

Au total, le site OpenStreetMap, lancé en 2004, rassemble maintenant plus de 500 000 internautes d'un peu partout dans le monde. Toronto est la ville où le taux de participation est le plus élevé.

Ces internautes refusent d'utiliser les populaires cartes de Google; ils privilégient la liberté de l'information et s'opposent à son contrôle, que ce soit par l'État ou le secteur privé.

Wikipédia

Tout comme pour l'encyclopédie en ligne Wikipédia, la mappemonde d'OpenStreetMap dépend des données fournies par les bénévoles. En moins de 6 ans, 90 % du territoire a été cartographié.

Des erreurs peuvent s'y glisser, étant donné que tous peuvent y contribuer, qu'ils soient spécialistes ou amateurs et souvent de façon anonyme. Les promoteurs du site, toutefois, font valeur que, compte tenu du grand nombre de participants, d'autres internautes sont à même de déceler les anomalies et de les corriger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !