•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les francophones de Bellevue préoccupés par les infrastructures et l'engagement

participants consultation avenir fransaskoisie Bellevue

Une quinzaine de personnes ont participé à la consultation sur l'avenir de la fransaskoisie à Bellevue, le 18 avril 2012

Photo : Sara-Christine Gemson

Radio-Canada

Les infrastructures désuètes et le manque d'engagement des Fransaskois sont les défis les plus importants auxquels sont confrontés les francophones des communautés de Domrémy, Bellevue et St-Louis.

Une meilleure route, une connexion Internet plus rapide, ainsi qu'un gymnase plus grand dans l'école comptent parmi les besoins en infrastructure dans la région de Bellevue.

Selon la directrice du centre francophone de la région, Sylvie Gaudet, il est difficile d'attirer et retenir des familles avec des infrastructures inadéquates.

« La question de l'infrastructure est très importante pour la vitalité d'une région rurale et la survie de la communauté », affirme-t-elle.

Selon les 15 participants réunis mercredi à la consultation organisée par l'Assemblée communautaire fransaskoise et ses partenaires, les Fransaskois ne sont pas au rendez-vous quand des activités communautaires sont organisées.

Rose-Marie Carey croit que les familles n'ont plus le temps de participer parce qu'elles sont déjà débordées.

« Êtes-vous capable de donner plus de minutes dans une journée? Non. Les familles sont occupées (...) Il y a de moins en moins de gens qui restent à la maison », explique la résidente de St-Louis.

La Fransaskoise estime que la communauté va devoir apprendre à communiquer différemment, en utilisant les médias sociaux par exemple, pour survivre dans cette nouvelle réalité.

La prochaine consultation communautaire se déroulera jeudi à North Battleford.

Les représentants de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), du Conseil de la coopération de la Saskatchewan et de l'Institut français ont déjà visité les communautés de Debden et St-Denis (Nouvelle fenêtre), dans le nord, ainsi que les communautés de Bellegarde, Willow Bunch, Gravelbourg et Ponteix dans le sud.

Une dernière consultation pour les communautés du Nord se tiendra le 30 avril à Zenon Park. L'ACF prévoit organiser ultérieurement des consultations dans les grands centres de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société