•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une existence tuée dans l'oeuf

Représentation de la tête d'un  tyrannosaure

Représentation de la tête d'un tyrannosaure

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

La stratégie reproductrice des dinosaures pourrait avoir favorisé leur disparition rapide il y a 65 millions d'années, affirment des scientifiques européens.

Plusieurs théories peuvent expliquer la disparition brutale de ces bêtes et de nombreuses autres espèces animales et végétales, comme la chute d'un météorite destructeur ou d'importants volcans.

Or, les chercheurs Marcus Clauss et Daryl Codron de l'Université de Zürich et leurs collègues de la Société Zoologique de Londres pensent que les dinosaures ont été pénalisés par leur condition d'ovipare par rapport aux mammifères vivipares.

La question qui hante de nombreuses personnes, y compris moi, c'est pourquoi les mammifères ont survécu et pas les dinosaures. Je pense que nous avons une très bonne réponse à cette question.

Marcus Clauss

Les chercheurs expliquent que les oeufs sont forcément limités en taille. Ainsi, plus un oeuf était gros, plus sa coquille devait être épaisse. Donc, les grands dinosaures avaient proportionnellement de tout petits bébés.

Ils démarraient tous entre deux et dix kilos. Mais pour arriver à peser au final 30 ou 50 tonnes, ils avaient de nombreux stades de croissance à franchir.

Marcus Clauss

Ces bébés dinosaures, avant d'atteindre leur pleine taille, occupaient dans l'écosystème les positions d'espèces plus petites, mangeant la même nourriture.

Par comparaison, les mammifères naissent généralement déjà assez grands et se nourrissent d'abord du lait maternel.

Les chercheurs pensent que les espèces de dinosaures de petite ou moyenne taille étaient ainsi beaucoup moins bien représentées que les mammifères, parce que leur niche était occupée par de jeunes dinosaures de grande taille.

Cette réalité n'a pas posé de problème pendant 150 millions d'années. Toutefois, lorsque l'événement destructeur s'est produit et a balayé les espèces de grande taille, il n'y avait pas d'espèces de petite taille. Le groupe a ainsi disparu. À quelques rares exceptions, selon les auteurs, comme les dinosaures de petite taille qui avaient conquis de nouvelles niches en prenant leur envol devenant des oiseaux.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Biology Letters.

Science